11 juin 2020
Lexus UX 250h : petit hybride, grand confort
Par: Marc Bouchard

Photo Lexus Canada

Les motorisations hybrides ont la cote. En quelque vingt ans, Toyota à elle seule a vendu plus de 200 000 unités de sa Prius dans un format ou dans l’autre. Une tendance qui ne semble pas se démentir avec le succès du Toyota RAV-4 qu’il faut être patient pour obtenir.

Publicité
Activer le son

Ce même succès n’avait cependant pas atteint la marque Lexus qui avait dû laisser tomber la CT 200h faute d’acheteurs. Mais voilà que, depuis l’année dernière, est apparu le petit VUS UX de la marque japonaise qui a remporté un grand succès et qui est disponible à la fois avec une motorisation essence et en version hybride. C’est d’ailleurs cette dernière version qui a servi à notre essai de la semaine.

Il faut savoir que le petit Lexus UX est un VUS de format compact destiné essentiellement à un usage urbain, même s’il arrive de série avec le rouage intégral. En termes clairs, il dispose d’une silhouette propre à celle des véhicules utilitaires sport, d’une garde au sol légèrement surélevée, mais ne peut évidemment pas parcourir les sentiers les plus accidentés.

Sous le capot de cette version de Lexus se retrouve un moteur 4 cylindres 2 litres de 150 chevaux. Il est jumelé à deux motorisations électriques, une à l’avant et une à l’arrière, ce qui lui permet de déplacer sa puissance aux quatre roues et d’agir ainsi comme un rouage intégral traditionnel. La transmission, une boîte à variation continue, est efficace et se marie bien avec la puissance du petit véhicule.

Ce genre de motorisation permet des accélérations relativement intéressantes au départ. Mais vous aurez compris que la puissance totale combinée de 181 chevaux ne permet pas de prendre la voiture pour une voiture de course. Malgré tout, elle est vive et nerveuse et se distingue surtout par sa grande maniabilité. C’est d’ailleurs grâce à cette qualité qu’elle peut se faufiler n’importe où dans le trafic urbain en tout confort pour ses occupants.

Dans l’habitacle, la petite Lexus dispose des mêmes matériaux et de la même qualité d’assemblage qui ont fait la renommée de la marque. L’ergonomie, du moins dans le tableau de bord, est intéressante, mais il faut avouer que l’usage de la console centrale est un peu plus problématique. En fait, même si plusieurs boutons physiques existent, c’est d’abord par un pavé tactile qu’on peut contrôler les commandes du système multimédia. Ce genre de pavé tactile demande bien entendu une attention particulière de la part du conducteur et favorise malheureusement les mauvaises manœuvres.

Fort heureusement, les boutons placés sur le volant ou directement sous le grand écran facilitent les contrôles, mais il faut évidemment pour ce faire quitter la route des yeux. Dans l’ensemble, on s’y habitue aisément, mais il faut quand même prendre quelques jours pour apprendre à manipuler le système dans sa totalité.

La conduite

C’est quand on prend le volant du petit véhicule que l’on constate sa plus grande qualité. D’une part, l’habitacle est bien insonorisé et agréable. Les sièges, du moins dans notre modèle d’essai, étaient très enveloppants et, même si l’espace arrière est limité, il offre malgré tout assez de dégagement pour deux adultes de bonne taille. Il est cependant facile de comprendre que l’espace de chargement n’est pas très abondant, à moins bien entendu d’abaisser les deux sièges, ce qui permet de charger l’espace cargo au complet, mais limite la présence de passagers à l’intérieur.

Quant à ceux qui recherchent le confort, vous aurez à l’intérieur de cette Lexus tout ce qu’il vous faut. Ainsi, bien sûr, on vous propose tous les systèmes de sécurité électronique embarqués. On ajoute aussi des sièges chauffants ou ventilés ainsi qu’un volant chauffant, tout cela avec un mode automatique.

La véritable raison pour laquelle on achète un véhicule hybride, c’est sa consommation de carburant. Dans ce domaine, la Lexus UX ne renie pas sa réputation. Elle affiche une consommation combinée d’environ 6 litres au 100 kilomètres, ce qui est largement dans la bonne moyenne pour ce type de véhicule.

Il est vrai que notre modèle d’essai disposait de plusieurs options, incluant le groupe d’options F sport, mais son coût de 52 000 $ pourrait être rebutant compte tenu de la taille du véhicule. Malgré tout, il faut bien l’avouer, il a beaucoup plu à Chérie et à moi aussi et il pourrait bien se retrouver sur une liste éventuelle d’achat pour notre famille.

image