22 novembre 2018
Liberté déménage son centre de distribution de Saint-Hubert chez Herger
Par: Jean-Luc Lorry
Le nouvel entrepôt fraîchement construit par Entreposage Herger accueillera, entre autres, le centre de distribution de Liberté. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le nouvel entrepôt fraîchement construit par Entreposage Herger accueillera, entre autres, le centre de distribution de Liberté. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le fabricant de produits laitiers Liberté, dont l’usine est installée dans le parc industriel Olivier-Chalifoux, déménagera en décembre son centre de distribution de l’arrondissement Saint-Hubert dans un entrepôt flambant neuf appartenant à l’entreprise maskoutaine Entreposage Herger, a appris LE COURRIER.

publicité

Cet entrepôt dont la construction se termine est situé sur la rue Picard à Saint-Hyacinthe. L’édifice accueillera ses premiers locataires dès le mois prochain. Deux tiers de la superficie de 80 000 pieds carrés seront à température contrôlée. Le dernier tiers sera une section réfrigérée.

Selon Pierre Lemieux, président d’Entreposage Herger, Liberté occupera 25 % de la bâtisse pour y entreposer de la matière première ainsi que ses emballages.

« D’autres entreprises ont loué un emplacement dans notre entrepôt qui affichera un taux d’occupation de l’ordre de 80 % dès la mi-janvier », précise avec enthousiasme M. Lemieux.

Le succès de l’entreprise commandera un agrandissement de ce nouvel entrepôt d’ici 18 mois. La superficie du bâtiment atteindrait à terme 200 000 pieds carrés.

Ce troisième entrepôt érigé par Entreposage Herger permettra l’embauche d’une dizaine d’employés. Au total, l’entreprise spécialisée dans l’entreposage comptera une soixantaine de travailleurs.

Liberté quitte Saint-Hubert

Selon des informations obtenues par La Presse, le siège social de Liberté quittera la bâtisse que l’entreprise agroalimentaire occupait dans l’arrondissement Saint-Hubert.

Une quinzaine d’employés administratifs seront transférés à Anjou dans les bureaux de General Mills. Quinze autres salariés qui étaient affectés au centre de distribution de Liberté ont reçu un avis de licenciement.

En faisant affaire avec une entreprise spécialisée dans l’entreposage, la direction de Liberté évite l’embauche de nouveaux employés pour opérer son centre de distribution.

« Comme le bail de notre immeuble à Saint-Hubert arrivait à échéance, nous avons décidé de ne pas le renouveler », mentionne en entrevue au COURRIER, Jenny Chiasson, chef des communications chez Liberté.

General Mills est actionnaire majoritaire de Yoplait, une multinationale franco-américaine qui est propriétaire de l’entreprise québécoise Liberté depuis décembre 2010.

image