5 novembre 2015
Le Suprême Laitier
L’incontournable événement international au Québec
Par: Le Courrier
RF Goldwin Hailey la « grande championne » 2014 de la première édition. Photo The bullvine

RF Goldwin Hailey la « grande championne » 2014 de la première édition. Photo The bullvine

Après le succès incroyable de sa ­première édition avec plus de 750 ­bovins laitiers de partout en Amérique du Nord ainsi que la Web diffusion dans 51 pays, le Suprême Laitier est de retour du 5 au 7 novembre à Saint-Hyacinthe afin de récompenser les meilleurs éleveurs et souligner l’excellence des productions laitières.

Publicité
Activer le son

L’activité a pour but de créer des échanges et des occasions d’affaires pour tous les acteurs du secteur laitier, qu’il s’agisse des producteurs ­laitiers, des éleveurs de bovins et des commerçants.

« Ce qui est extraordinaire, c’est que le Suprême Laitier s’est très rapidement positionné comme un événement ­international prestigieux. Au Canada, nous sommes le seul qui soit spécialisé pour les producteurs laitiers mettant en vedettes six races, soit Holstein (noire), Holstein (rouge), Jersey, Ayrshire, Canadienne et Suisse brune. Pour ce qui est du positionnement au Québec, de toutes les expositions agricoles de la province, il s’agit du seul rassemblement d’une aussi grande importance avec plus de 700 bovins laitiers en compétition ou en vente à l’encan », explique le président Denis Godin.

Le Suprême Laitier se distingue aussi par la qualité de ses conférences en ­collaboration avec l’ITA et le CRAAQ et ses exposants de machineries agricoles.

De plus, le Suprême Laitier sera l’hôte de plusieurs délégations internationales et soulignera l’excellence de Peter ­English à titre « d’ami international » en plus de remettre le prix « Pierre Léonard ».

La Ville de Saint-Hyacinthe et le site d’Espace Saint-Hyacinthe qui accueille l’événement d’envergure internationale peuvent compter sur un pavillon de 7 500 mètres carrés pour les exposants d’équipements laitiers et la présentation des compétitions et encans, puis sur ­trois pavillons de plus de 10 000 mètres carrés pour le logement des ­bovins avec tous les services requis tels salles de lavage, salle de traite, salles de conférence et de ­forums et près de 3 000 places de stationnement. Un site exceptionnel pour un évènement de cette nature.

Le Suprême Laitier souligne la participation exceptionnelle du CIAQ (Centre insémination artificielle du Québec) à titre de partenaire principal; ainsi que Desjardins qui en est le présentateur.

Visitez le supremelaitier.com pour plus d’informations.

image