24 juillet 2014
L’utilisation des pesticides
Par: Le Courrier

Lorsqu’on parle de protection de l’environnement, de la santé des humains et de celle des animaux, l’utilisation des pesticides est un facteur important à considérer. Ceux-ci comprennent les herbicides, les insecticides, les fongicides, les biopesticides et d’autres produits antiparasitaires. Tous n’ont pas le même impact sur l’environnement et la santé.

Un rapport du MDDEFP de 2010, nous apprend que les ventes de pesticides au Québec totalisent 8 962 041 kilogrammes (kg) de produits commercialisés, ce qui représente une diminution de 3,4 % par rapport aux ventes de l’année précédente. On peut répartir les pesticides selon leur type d’utilisation. En 2010, les herbicides représentaient 58,2 % des ventes totales, les fongicides 23,4 %, les insecticides 10,3 % et les autres pesticides 8,1 %. On peut aussi représenter les ventes totales de matières actives selon le milieu d’utilisation. En 2010, le milieu agricole utilisait 86,7 % du total des matières actives vendues, le milieu urbain 9,3 % et les autres milieux 4 %. Ces produits ont une toxicité variable. Il faut donc choisir ceux qui sont le moins toxiques afin de diminuer la pression sur l’environnement et l’impact sur notre santé. Toujours en 2010, dans le milieu agricole, l’indicateur de risque pour l’environnement avait diminué de 8 % par rapport à la période de référence 2006-2008. Par contre, l’indicateur de risque pour la santé avait augmenté de 4 %. La stratégie phytosanitaire en milieu agricole s’est donnée comme cible, une réduction du risque pour l’environnement et la santé de 25 %, pour 2021. Le volume des ventes de pesticides pour le milieu urbain représentait une diminution globale de 24 % par rapport à 2009. C’est une diminution importante des ventes de pesticides domestiques (-32 %) et pour l’extermination (-18,5 %) qui amène cette diminution, car les ventes en entretien des espaces verts (incluant les terrains de golf) ont augmenté de 35 %. Nous devons continuer d’être vigilants et sélectifs dans l’utilisation et le choix des pesticides que nous utilisons aussi bien en milieu agricole qu’en milieu urbain. Il faut utiliser de plus en plus les biopesticides et intégrer des façons de faire efficaces, écologiques et économiques. Saviez-vous que l’on peut se défaire des nids de fourmis et des plantes indésirables qui poussent entre les pavés tout simplement en y versant de l’eau bouillante? On peut aussi contrôler plusieurs parasites des plantes en les aspergeant d’une solution d’eau savonneuse. Soyons à l’affut de ces nouvelles pratiques, car la planète Terre est notre seul milieu de vie, il faut le protéger et en prendre soin.

image