11 octobre 2018
Manuel pour parents 2018
Par: Le Courrier

Vous êtes parent et votre enfant fréquente une école? Préparez-vous! Les écoles ont des besoins urgents de réparations et le gouvernement vient enfin d’ouvrir les bourses pour permettre des rénovations. Nous devrions dire « Youpi! » En fait, il y a peu de temps, je disais « Youpi! » Mais voilà, ça, c’était avant. 

En plus d’avoir le titre de la plus petite école de la ville, l’école de mon enfant passera probablement à l’histoire pour avoir testé les rénovations. En tant que parent de cette école, je me permets de vous faire un manuel. Pour que vous surviviez mieux que nous.

Préparez-vous à ne jamais être avisé des rénovations qui seront entreprises. En effet, les membres du conseil d’établissement recevront une présentation, mais l’ensemble des parents n’aura JAMAIS de message là-dessus.

Un beau matin, vous verrez qu’il n’y a plus de cour d’école. Ne vous en faites pas, des barrières seront mises afin de délimiter un espace où les enfants pourront jouer à l’abri des machineries et matériaux de construction.

Lors du premier jour d’école, vous savez, celui où les enfants sont tous stressés, vos enfants ne pourront pas entrer dans leur école. On les accueillera sur le trottoir pour ensuite les mettre rapidement dans un autobus jaune pour les emmener dans un lieu déterminé à la dernière minute parce qu’on s’est rendu compte une journée avant la journée X que les lieux ne sont pas sécuritaires.

Ce même jour X, alors que les élèves se dirigent vers l’école, un entrepreneur décidera de faire la livraison de matériaux de construction. Il ira les porter à l’endroit même où sont les enfants, traversant les gens, les parents, les vélos. Cet entrepreneur ne pouvait-il pas attendre 15 minutes que les élèves soient entrés?

Vous ne devrez surtout pas vous inquiéter lorsque vous apprendrez que les murs de l’école contiennent de l’amiante et que celle-ci sera enlevée lorsque les enfants retourneront en classe.

Durant des mois, vos enfants seront dans un chantier de construction. Parmi le bruit qui traverse les murs malgré les fenêtres fermées, parmi le tremblement engendré par certaines machineries, malgré la température suffocante de notre mois de septembre hors du commun.

On demandera à votre enfant d’être attentif, sage, concentré. On s’attendra de lui qu’il ait d’aussi bonnes notes qu’avant.

En tant que parent, vous constaterez plusieurs lacunes à la sécurité, allant de l’absence de brigadier au coin de la rue à des clous qui dépassent de la marche d’escalier. On vous demandera d’être coopératif. Jamais on ne vous demandera ce que vous en pensez, ce que vous pourriez faire pour aider. Car demander l’opinion ne ferait qu’avouer qu’on s’est planté. 

image