5 juillet 2012
Dans l'oeil du dragon
Marché conclu pour Invengys à Saint-Hugues
Par: Le Courrier
Sécuri-Marche, des marches chauffantes faisant fondre la neige et la glace, est le premier produit du genre fabriqué au Canada. De haut en bas: Gaétan Sauvageau, Paul Laurent et Yvan Sauvageau.

Sécuri-Marche, des marches chauffantes faisant fondre la neige et la glace, est le premier produit du genre fabriqué au Canada. De haut en bas: Gaétan Sauvageau, Paul Laurent et Yvan Sauvageau.

Décidemment, les entreprises établies en terres maskoutaines ont un petit quelque chose qui sait faire craquer les dragons.

Après Raphaël Gosselin-Deschesnes avec Tando, Gaétan Sauvageau, le président du Groupe Invengys basé à Saint-Hugues, a fait fureur à l’émission Dans l’oeil du dragon de Radio-Canada avec son produit, Sécuri-Marche.

Avec à ses côtés son père, Yvan Sauvageau, et son mentor, Paul Laurent (l’homme derrière les tapis Sauve-Pantalon), il a conçu ces marches antidérapantes et chauffantes pour rendre l’accès à la maison plus sécuritaire en hiver, faisant fondre la neige et la glace accumulée. Une lumière DEL est également située à l’avant de la marche pour être bien vue à la noirceur. Un système de minuterie ou de contrôle à distance (au choix) permet de maximiser son utilité sans voir sa facture d’électricité augmenter.Le dragon Dany Vachon, cofondateur d’Impera Advisory, a cru bon d’investir dans cette technologie la somme de 150 000 $ en échange de 51 % des parts de la compagnie Invengys. Il avait d’ailleurs lui-même eu cette idée il y a quelques années, sans jamais développer un produit semblable. Ceci a très certainement pesé dans la balance étant donné qu’aucune vente de Sécuri-Marche n’avait encore été réalisée.« Au départ, je ne voulais même pas aller à l’émission, raconte Gaétan Sauvageau. J’avais regardé la version anglophone de l’émission et je savais qu’à 90 %, les dragons n’investissent pas dans les produits qui n’ont pas de vente. Mais Paul Laurent m’a convaincu lorsqu’il m’a dit que ça ne lui faisait pas peur et qu’il voulait y aller malgré tout pour qu’on tente notre chance. »Le produit n’est encore qu’un prototype, mais le processus de mise en vente est déjà enclenché pour livrer les marches dès l’automne. « On prévoit vendre entre 5 000 et 10 000 boîtes de marches (venant en paquet de trois ou quatre marches) cette année », estime le président du Groupe Invengys. L’enthousiasme à la suite de leur apparition lors de la dernière émission de la première saison de Dans l’oeil du dragon se fait bien sentir. « Même si nous ne sommes pas dans la période idéale pour faire des ventes au cours de l’année, on reçoit beaucoup d’appels. Les gens nous posent des questions, ils veulent savoir comment le produit fonctionne. »

Un problème bien présent

Combien de fois avez-vous glissé dans un escalier en hiver? Aussi banal soit l’incident, des blessures importantes peuvent tout de même en ressortir. Un problème auquel ont décidé de s’attaquer conjointement Gaétan Sauvageau et son père, Yvan.

« Je suis convaincu qu’il y a un paquet de personnes qui ont eu l’idée de faire des marches chauffantes, mais entre penser le faire et le faire, il y a deux mondes, soutient le fils Sauvageau. Mon père avait déjà deux brevets sur des systèmes de chauffage à inertie thermique. On s’en est inspiré pour débuter le projet Sécuri-Marche. »Un seul produit est un concurrent potentiel sur le marché actuellement, le tapis Heat Track, gracieuseté des Américains. Gaétan Sauvageau croit fermement que ce qu’il offre est d’une bien meilleure qualité. « Je voulais aller encore plus loin, je voulais que notre produit ait un beau look, que ça éclaire et que ce soit plus sécuritaire. » Pour l’aspect sécurité, Sécuri-Marche fonctionne à l’aide d’un adaptateur, le courant électrique passant ainsi de 110 V (dans une prise de courant normale) à 12 V (dans le fil conducteur chauffant les marches).

Un chanteur entrepreneur

À la base, Gaétan Sauvageau est un chanteur d’opéra. Il a en poche une maîtrise en chant en plus d’avoir participé à des concerts de l’Opéra de Montréal, pour ne nommer que cette expérience. Alors comment se fait-il qu’il nous présente des marches chauffantes? « J’ai toujours eu en moi ce petit côté entrepreunarial. J’ai toujours trouvé cela dur de travailler pour quelqu’un d’autre. »S’il ne faisait que chanter, il lui manquerait ce petit côté de lui qu’il aime bien exploiter. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il arrêtera de se produire en spectacle. Un bon équilibre entre ses deux passions lui permet de vivre pleinement. Et cet équilibre, il l’a bien présenté lors de son passage à l’émission de la SRC, se permettant un petit numéro d’opéra promis aux dragons si un marché était conclu.Pour retrouver de plus amples informations ou pour commander votre ensemble Sécuri-Marche, visitez le site web www.securi-marche.com Une offre de lancement vous permet d’obtenir un rabais de 20 % pour un temps limité.

image