1 août 2019
Développement économique
Mareiwa et Cascajares obtiennent une aide financière d’Ottawa
Par: Jean-Luc Lorry

Sur la photo, dans l’ordre habituel, Geneviève Caron, directrice régionale de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC); Isabelle Eysseric, directrice générale d’Industrie Gastronomique Cascajares; Rémi Massé, député fédéral d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia; et Simon Lafrenière, conseiller chez DEC. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Mareiwa Café colombien dispose depuis peu d’installations industrielles situées sur la rue Charles-Gilbert. Cette entreprise a fait l’acquisition d’une nouvelle machine de torréfaction. Photo gracieuseté

Les entreprises maskoutaines Industrie Gastronomique Cascajares et Mareiwa Café colombien ont obtenu respectivement 350 000 $ et 250 000 $ du palier fédéral. Ces deux montants accordés sous forme de prêt permettront à ces deux entreprises spécialisées dans le secteur agroalimentaire de développer de nouveaux produits et de permettre leur croissance.

Située sur l’avenue Beaudry, Industrie Gastronomique Cascajares prépare des mets surgelés et frais, à base de viande, entièrement cuits sous vide. L’entreprise a agrandi ses installations et a investi 750 000 $ (premier volet d’un projet de développement estimé à 1,8 M$) en équipements pour développer une nouvelle gamme de produits en sauce.

Ce projet d’expansion lui a permis de décrocher un contrat prometteur avec Gate Gourmet, fournisseur de la compagnie Air Canada. Des plats cuisinés comme de la joue de bœuf et de la polenta crémeuse seront servis aux passagers de première classe sur l’un des vols de ce transporteur aérien.

« Nous avons débuté en 2009 dans les locaux du Centre de recherche et de développement sur les aliments. Trois ans plus tard, nous avons eu notre propre usine », a indiqué avec fierté, Isabelle Eysseric, directrice générale d’Industrie Gastronomique Cascajares.

Basée également dans le parc industriel Olivier-Chalifoux, Mareiwa Café colombien dispose depuis peu d’installations industrielles sur la rue Charles-Gilbert.

Cette jeune entreprise a investi 1,2 M$ pour assurer son développement dans la torréfaction, la distribution et la commercialisation d’un café haut de gamme. Celui-ci est récolté dans le massif montagneux de la Sierra Nevada en Colombie.

Mareiwa Café colombien s’est lancée dernièrement dans la fabrication d’un café infusé à froid appelé Combia.

« Ce nouveau produit est unique sur le marché québécois. Sa durée de conservation est de 12 mois sur les tablettes des épiceries », a précisé Lorena Meneses, fondatrice et propriétaire de Mareiwa Café colombien. L’octroi des deux contributions remboursables a été annoncé dans les locaux d’Industrie Gastronomique Cascajares.

« Je découvre aujourd’hui deux belles entreprises, a mentionné Rémi Massé, député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, au nom du ministre responsable de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains. Les aides financières accordées permettront d’intégrer des innovations technologiques pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre. »

La réalisation des projets de ces deux entreprises devrait permettre la création de sept emplois.

Actuellement, Industrie Gastronomique Cascajares compte entre 25 et 30 employés et Mareiwa Café colombien regroupe six personnes.

image