15 mars 2012
Le NPD lance une pétition sur le gaz de schiste
Marie-Claude Morin veut impliquer le fédéral dans le débat
Par: Le Courrier

La députée de Saint-Hyacinthe-Bagot, Marie-Claude Morin s’immisce dans le débat du gaz de schiste par le biais d’une pétition canadienne portée par le NPD. En invoquant la protection des ressources en eau potable, la députée veut amener le débat au niveau fédéral.

« Partout, les citoyens et les élus municipaux sont inquiets des conséquences que pourrait avoir la fracturation de puits de gaz de schiste sur le territoire. Nous avons des fuites au puits à La Présentation et cela est très inquiétant. Nous ne pouvons laisser ce genre de situation se reproduire, il en va de la sécurité des générations futures », a avancé la députée.

La pétition lancée lundi est une initiative de François Choquette, député de Drummond. En se penchant sur le potentiel impact des produits chimiques utilisés lors de la fracturation sur la nappe phréatique, le NPD a réussi à relier des éléments couverts par la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. « L’environnement est une responsabilité qui doit être assumée et partagée par tous les niveaux de gouvernance », a expliqué Mme Morin. La députée et ses collègues espèrent ainsi interpeller Santé Canada et Environnement Canada pour les obliger à agir. La députée est consciente qu’il y a de faibles chances que la pétition change complètement la position des différents gouvernements par rapport aux régulations, mais admet que la mobilisation sera une occasion supplémentaire pour conscientiser les citoyens et les élus. « L’utilisation de produits chimiques dans l’extraction du gaz de schiste relève de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement, donc du ministère de l’Environnement. Alors pourquoi le gouvernement n’oblige-t-il pas les entreprises à nous révéler les produits chimiques qui menacent nos nappes phréatiques? L’impact que pourrait avoir la fracturation sur la faune, la flore et nos sources d’eau potable pourrait être irréversible », a-t-elle poursuivi. La pétition sera en circulation à la grandeur du pays jusqu’à la mi-septembre.

image