25 juillet 2019
Mondial des métiers 2019
Marie-Soleil Perreault représentera le Canada en Russie
Par: Olivier Dénommée

Grâce à sa rigueur, Marie-Soleil Perreault se démarque grandement en soins esthétiques au niveau canadien. Elle représentera le Canada lors du Mondial des métiers contre 35 autres concurrents dans la même discipline. Photo gracieuseté

Photo gracieuseté

Après avoir reçu des médailles d’or aux Olympiades québécoises et canadiennes des métiers et technologies en 2018 en soins esthétiques et remporté la première place dans sa catégorie en marge des 25es Olympiades canadiennes des métiers et des technologies à Halifax, Marie-Soleil Perreault s’apprête à participer au prestigieux Mondial des métiers, qui tiendra sa 45e édition à Kazan en Russie en août.

publicité

Jeune diplômée de l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe (EPSH) en soins esthétiques, Marie-Soleil Perreault s’est particulièrement démarquée en compétition dans la dernière année. « Ça a commencé localement quand j’ai gagné la première place dans mon école, puis j’ai aussi gagné au niveau montérégien, québécois et finalement canadien », énumère l’esthéticienne de 20 ans, travaillant actuellement dans un salon de beauté à Granby. Une autre compétition, qui s’est tenue en novembre au Royaume-Uni, lui a aussi permis de se démarquer avantageusement face à des concurrents de partout dans le monde en montant une fois de plus sur la première marche du podium.

Si, à la base, ces olympiades étaient des « défis personnels » que souhaitait relever Marie-Soleil Perreault, cela a pris tellement d’envergure qu’elle fait maintenant partie des neuf Québécois de 19 à 21 ans qui représenteront le Canada au Mondial des métiers, qui accueillera du 22 au 27 août 1600 concurrents issus de 60 pays. C’est sa récente performance à Halifax qui a confirmé qu’elle représenterait le pays à Kazan en soins esthétiques.

Expérience inestimable

« Je m’entraîne de deux à trois fois par semaine en vue de la compétition. Je travaille avec un coach pour développer la perfection dans le mouvement. Les soins esthétiques, c’est aussi savoir donner un show, explique la concurrente qui a acquis énormément d’expérience à travers les différentes compétitions. Les gens apprécient le travail bien fait et le service impeccable, alors c’est certain que de me démarquer dans les compétitions me donne une réputation pour le travail que je fais en salon. »

L’idée de monter sur un podium est grisante pour la jeune esthéticienne, mais c’est avant tout le fait de continuer à peaufiner sa formation qui la motive. « Je ne pensais pas pouvoir me rendre aussi loin seulement avec un DEP. Si je peux devenir un exemple pour ceux qui veulent suivre le même chemin, je le ferai », lance celle qui salue au passage l’excellent enseignement qu’elle a reçu de la part de professeurs passionnés à l’EPSH.

Marie-Soleil Perreault n’a que 20 ans, mais a l’intention de ne laisser passer aucune opportunité qui s’offre à elle. Elle ne ferme pas la porte à l’idée d’un jour se lancer en affaires à son compte, mais d’ici là, pour bénéficier de son service de renommée internationale, il faudra prendre rendez-vous au salon Alliance Beauté de Granby!

Un autre étudiant de l’EPSH se démarque

Pendant que Marie-Soleil Perreault confirmait sa place au Mondial des métiers, les 25es Olympiades canadiennes des métiers et des technologies avaient lieu les 28 et 29 mai à Halifax. Plus de 500 jeunes venus de partout au pays s’affrontaient dans 40 catégories. Olivier Galipeau, formé à l’École professionnelle de Saint-Hyacinthe, est reparti avec la médaille de bronze en charpenterie à l’issue de cette compétition.

image