30 avril 2015
Mario De Tilly atterrit à Trois-Rivières
Par: Jean-Luc Lorry
L’ancien directeur général du CLD Les Maskoutains, Mario De Tilly, est le nouveau DG d’Innovation et Développement économique de Trois-Rivières. Photo Daniel Jalbert

L’ancien directeur général du CLD Les Maskoutains, Mario De Tilly, est le nouveau DG d’Innovation et Développement économique de Trois-Rivières. Photo Daniel Jalbert

L’ancien directeur général du CLD Les Maskoutains et de la Cité de la biotechnologie, Mario De Tilly,

publicité

Il vient d’être nommé directeur général d’Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières et succède à ce poste à Yves Marchand, nouvellement retraité.

Parmi ses nombreux mandats, M. De Tilly assurera la gestion et le développement de six parcs industriels, d’un parc technologique, de trois incubateurs d’entreprises, de l’aéroport de Trois-Rivières et du Bureau d’information touristique.

« Je suis extrêmement fier d’avoir été choisi pour relever ce nouveau défi. Mon mandat à Trois-Rivières sera similaire à celui que j’ai exercé à Saint-Hyacinthe », a confié au COURRIER, Mario De Tilly, qui fut 22 ans à la tête du CLD Les Maskoutains.

Dans un entretien téléphonique qu’il nous accordé, le maire de Trois-Rivières ne tarissait pas d’éloges sur sa nouvelle recrue. « Nous avons choisi Mario De Tilly parce que c’est le meilleur. Nous avons fait un gain extraordinaire avec sa candidature. Il fut innovateur, visionnaire et avant-gardiste en créant à Saint-Hyacinthe un parc industriel dédié aux biotechnologies », a louangé le maire Yves Lévesque.

Prospection internationale

Les autorités municipales trifluviennes comptent bien utiliser les talents de Mario De Tilly pour attirer des entreprises étrangères à Trois-Rivières.

« M. De Tilly dispose d’un réseau de contacts autant au niveau gouvernemental qu’à l’échelle internationale. Nous sommes rendus à l’étape de vendre notre produit à l’extérieur. Comme mes autres directeurs, Mario De Tilly aura carte blanche », a mentionné le premier magistrat de la Ville.

LE COURRIER a demandé à M. De Tilly si la prospection à l’étranger qu’il a effectuée pendant plusieurs années pour développer les parcs industriels de Saint-Hyacinthe avait porté ses fruits autant qu’il l’espérait. « Absolument. Grâce à l’implication du CLD des Maskoutains, le géant américain Hershey a aujourd’hui pignon sur rue à Saint-Hyacinthe », donne comme exemple M. De Tilly.

L’acquisition en 2012 par Hershey du fabricant de friandises Brookside dont l’usine est située à Saint-Hyacinthe a ensuite permis des investissements de 34 M$.

Destination Trois-Rivières

Résidents de Saint-Pie depuis plusieurs années, Mario De Tilly et sa conjointe Nathalie Laberge, ancienne directrice adjointe du CLD et de la Cité de la biotechnologie, disposeraient déjà d’un pied-à-terre à Trois-Rivières.

« Mario est un homme qui s’enracine vite. Il a acheté une belle propriété le long de l’eau d’après ce que j’en sais », indique d’ailleurs M. Lévesque pour démonter que cette embauche stratégique n’est pas juste un « fly by night ».

Depuis sa démission en septembre comme directrice générale par intérim du CLD Les Maskoutains et de la Cité de la biotechnologie, Mme Laberge occupe un poste de directrice au développement immobilier au Groupe Robin, un important promoteur maskoutain qui développe également le projet District 55 à Trois-Rivières.

Pas de retour possible

Avant d’accepter ce poste à Trois-Rivières, Mario De Tilly nous a avoué que l’idée de postuler pour le poste de directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole, la nouvelle structure dédiée au développement économique de Saint-Hyacinthe, ne lui a jamais effleuré l’esprit.

C’est l’ancien président par intérim de la Cité de la biotechnologie, André Barnabé qui dirige temporairement cet organisme qui regroupe sous le même toit les actifs de la Cité de la biotechnologie, de la Corporation de développement commercial de Saint-Hyacinthe et de Tourisme et congrès Saint-Hyacinthe.

image