4 août 2016
Après sept saisonscomme entraîneur-chef des Gaulois
Martin Cadorette fait le saut dans la LHJMQ
Par: Maxime Prévost Durand
Martin Cadorette fait le saut dans la LHJMQ

Martin Cadorette fait le saut dans la LHJMQ

Martin Cadorette a passé plus de dix saisons avec les Gaulois, dont sept comme entraîneur-chef. Photothèque | Le Courrier ©

Martin Cadorette a passé plus de dix saisons avec les Gaulois, dont sept comme entraîneur-chef. Photothèque | Le Courrier ©

Lors de la saison 2009-10, il avait mené les Gaulois vers la conquête des séries éliminatoires. Photothèque | Le Courrier ©

Lors de la saison 2009-10, il avait mené les Gaulois vers la conquête des séries éliminatoires. Photothèque | Le Courrier ©

Martin Cadorette ne sera pas de retour à la barre de l’équipe midget AAA des Gaulois d’Antoine-Girouard. Après dix saisons au sein de l’organisation, dont sept à titre d’entraîneur-chef, l’Hilairemontais a accepté, samedi, un poste d’entraîneur adjoint avec le Drakkar de Baie-Comeau dans la LHJMQ.

Publicité
Activer le son

Il profite ainsi du départ de Chris Bartolone pour venir épauler l’entraîneur-chef Martin Bernard. Un contrat de deux saisons, plus une année d’option, a été signé par les deux parties.

« J’avais déjà eu des offres par le passé, mais le timing n’était pas bon. Cette fois, le timing est meilleur », a indiqué Martin Cadorette dans un entretien téléphonique avec LE COURRIER mercredi.

Il a avoué qu’une opportunité s’était présentée il y a deux ans et qu’elle aurait pu lui permettre de retrouver son fils, Philippe, qui était alors gardien de but pour le Drakkar. « J’étais dans les candidats il y a deux ans pour le poste d’entraîneur adjoint à Baie-Comeau, mais je n’avais pas été choisi. » Cette fois, les astres se sont alignés pour qu’il soit le candidat par excellence de l’organisation de la Côte-Nord.

Sous sa gouverne, les Gaulois ont remporté quatre titres de championnats, soit le championnat de classement général (2011-12), deux titres de division (2011-12 et 2015-16), en plus d’un championnat des séries éliminatoires (2009-10).

Martin Cadorette s’est joint à un club sélect au sein de la ligue de hockey midget AAA du Québec la saison dernière, devenant le 14e entraîneur dans l’histoire du circuit à atteindre le plateau des 150 victoires. En 300 matchs de saison régulière, il a présenté une fiche de 165 victoires et 135 défaites, dont 29 en prolongation ou en fusillade.

Il a aussi grandement contribué à l’implantation de la structure intégrée des Gaulois, qui rallie les équipes des niveaux pee-wee à midget, en s’occupant de tout le volet hockey. « Il a mis en place un plan de développement pour les joueurs avec la structure intégrée, qui fait en sorte que les jeunes progressent, a soutenu le gouverneur des Gaulois, Yves Sansfaçon. Tout le monde envie cette structure au hockey mineur. »

Au cours des derniers jours, Martin Cadorette participait encore à l’Académie de hockey des Gaulois. Il partira au cours de la fin de semaine pour Baie-Comeau où il ira passer une semaine pour discuter notamment du rôle qu’il occupera à titre d’adjoint à l’entraîneur-chef. « Dans ma tête, je suis encore un Gaulois, a-t-il dit en riant. J’imagine que je deviendrai un Drakkar quand je vais être à Baie-Comeau et que je vais baigner dans l’organisation. »

À la recherche d’un remplaçant et vite!

L’annonce du départ de Martin Cadorette survient à peine une semaine avant le début du camp de sélection des Gaulois midget AAA, qui doit se mettre en branle dimanche. Le gouverneur des Gaulois a assuré que le camp débuterait comme prévu et qu’un remplaçant serait trouvé d’ici la fin de la semaine.

Si le moment n’est pas le meilleur pour les Gaulois, la nouvelle n’a rien de surprenant pour l’organisation. « On était pas mal au courant, a indiqué M. Sansfaçon, rejoint par LE COURRIER mardi. J’ai même aidé Martin dans les négociations pour son contrat. Tout s’est finalisé samedi et nous sommes partis à la recherche d’un remplaçant dès dimanche. »

Différentes options étaient évaluées afin de prendre la meilleure décision, même s’il est déjà minuit moins une. « Depuis dimanche, ça a été des journées rock’n’roll. On veut prendre une décision éclairée, mais rapide », a soutenu M. Sansfaçon.

Aucune annonce n’avait encore été faite au moment de mettre sous presse. Le successeur de Martin Cadorette prendra autant les fonctions d’entraîneur-chef avec l’équipe midget AAA des Gaulois d’Antoine-Girouard que celles d’entraîneur-cadre de la structure intégrée de l’organisation.

image