3 novembre 2011
Mazda3 2012 Skyactiv ou le moteur sans l’émission
Par: Marc Bouchard

La Mazda3 est, sans conteste, le success-story de Mazda, puisque pas moins de 367 000 Canadiens l’ont choisie pour leurs déplacements quotidiens. Il y a beaucoup de compétition, mais la « 3 » reste toujours aussi populaire, et représente même 50 % des ventes du constructeur. Et le Canada n’est pas le seul pays où la petite voiture est populaire puisqu’elle est la plus vendue au monde.

Inévitablement, elle se devait d’être celle qui recevait la plus récente technologie. Normal donc qu’elle soit celle qui hérite en premier du Skyactiv, même si le tout nouveau multisegment, le CX5, arborera aussi fièrement ce nouveau logo.

La technologie Skyactive se veut une nouvelle méthode de construction et de conception afin de rendre le parc automobile de Mazda plus efficace sur le plan énergétique et au chapitre du plaisir de conduire. Cette nouvelle technologie se divise en trois étapes. La première est de plus en plus appliquée dans l’industrie, la réduction du poids du châssis tout en augmentant sa rigidité. Afin d’optimiser le tout, les ingénieurs ont travaillé surtout sur la structure même du châssis. Les parties arrière et avant de la suspension sont maintenant partie intégrante du châssis. Les renforts sont aussi repositionnés pour une plus grande efficacité. Il faut y ajouter une façon différente d’assembler le tout. L’ensemble du squelette de la voiture est plus léger de 8 %, tandis que sa rigidité est majorée de 30 %. Malgré ses opérations et avec l’ingéniosité de ses concepteurs, les prochaines Mazda seront aussi plus sécuritaires tout en étant plus agréables à conduire. Le deuxième segment qui a été revu est sur le plan de la motorisation. Mazda offrira dès l’an prochain des moteurs à essence plus propres et surtout plus économiques en matière de consommation. C’est d’ailleurs l’une des plus grandes faiblesses du groupe jusqu’à maintenant. Les ingénieurs ont travaillé sur les pertes tant au niveau puissance que du couple. Et finalement, le département de recherche a largement travaillé sur de nouvelles transmissions plus légères et plus efficaces. Et c’est sans oublier le plaisir de conduire! Pour ce faire, les concepteurs ont réduit la taille et le poids des transmissions par la réduction de pièces mobiles à l’intérieur. Ce développement s’est fait autant du côté des boîtes manuelles qu’automatiques.

Des changements… sous le capot

Il faut cependant le dire, la Mazda3 Skyactiv ne réunit que peu de changements visuels : le pare-choc avant a adopté un nouveau bouclier avec une ouverture amplifiée pour un look plus athlétique; les lignes ont été révisées et les phares antibrouillard sont moins larges et plus arrondis.

Tout comme l’extérieur, l’habitacle a subi de légères transformations. Les couleurs intérieures disponibles sont au nombre de six, mais je préfère le noir mêlé aux appliques argentées, c’est élégant. Spécialement pour la Skyactuv, l’éclairage des cadrans est teinté de bleu. Et merci Mazda d’avoir modifié la couleur de l’affichage, qui est passé du rouge au blanc. La lecture est plus facile. Sportive et très maniable, la dynamique de conduite est superbe. L’amélioration de la rigidité du châssis est impressionnante, procure beaucoup de stabilité et le véhicule tient bien la route. C’est amusant à conduire. Toutefois, au niveau de l’accélération, le « Vroom-Vroom » manque de « puissance », de couple et même la pédale enfoncée, il y a un long délai avant que quelque chose se passe. Malgré tout, la Mazda3 continue d’être ce qu’elle a toujours été : une petite voiture dynamique, agréable en conduite et efficace. Le principal reproche qu’on lui adressait, celui d’être trop gourmand en essence, risque fort maintenant d’être corrigé. Voilà qui devrait permettre à Mazda de reprendre un peu du terrain perdu au cours des dernières années.

Forces :

– Conduite agréable – Transmission intelligente – Consommation d’essence

Faiblesses :

– Accélération et puissance faible – Manoeuvres constantes du levier de SKYACTIV-MT – Fiabilité à prouver

Fiche technique :

Moteur : 4 cyl. 2,0 l Puissance : 138 chevaux à 6500 tr/min Couple : 135 li-pi à 4500 tr/min Transmission : manuelle 6 rapports Boîte optionnelle : automatique 6 vitesses Gamme de prix : 19 995 $ à 23 390 $ Consommation : 4,9 L/100 km sur l’autoroute, 7,7 L / 100 km ville

image