21 juin 2012
Merci aux milliers de bénévoles présents aux besoins du milieu
Par: Le Courrier

Au moment où je mets un terme à un engagement bénévole continu depuis 1955, je m’empresse de remercier et de témoigner toute mon admiration à ces femmes et ces hommes de toute classe sociale, de tout âge, qui au quotidien s’engagent à rendre meilleure la vie des concitoyens en étant disponibles et attentifs aux différents besoins de la communauté, tant régionale que locale.Mon expérience de plus de 57 ans au sein de mouvements, d’organismes aux objectifs vastes et porteurs, me permet d’affirmer haut et fort qu’aujourd’hui plus que jamais, l’action bénévole constitue l’une des plus belles forces vives de nos milieux. La période que nous vivons nous incite tous et toutes à appuyer ceux et celles qui par l’action bénévole entreprennent des projets qui font avancer les choses, pour ainsi créer un environnement serein.Partout, dans les différentes sphères d’activité, il y a de ces gens bénévoles qui ont des préoccupations qui méritent l’attention de tous pour réaliser et mettre en place des solutions aux différentes problématiques de notre société en mutation de façon accélérée.Tout au long de cette vaste expérience au sein de structures nationale, régionale ou locale, j’ai fréquenté des bénévoles intègres, sincères et vraiment préoccupés du devenir de nos collectivités tant aux plans social et culturel, qu’aux plans économique ou éducatif, santé, loisir, etc. Cette sensibilité de milliers de bénévoles favorise la solidarité aux grands objectifs d’une meilleure qualité de vie.Pour moi comme pour tous, le défi de tous les jours est de vivre le discours et de garder notre sens de l’appartenance à notre milieu sans lequel on ne s’engage pas. Passer de l’individualisme à la collectivité, du moi au nous, de mon chez-moi à la région, c’est un éternel recommencement. Le défi est de taille, mais notre futur en dépend et il y a des milliers de bénévoles qui dans leurs secteurs d’activités favorisent le rapprochement des forces vives au bénéfice d’une meilleure qualité de vie pour tous les résidents.À ces travailleurs de tout métier, à ces professionnels de toutes les spécialités, à ces leaders locaux et régionaux de tout âge et de tout milieu, je redis merci. Ma fierté de vous avoir croisés dans l’une ou l’autre des structures ou organisations depuis 1955.Mon expérience vécue avec vous, m’a vraiment conscientisé aux différentes problématiques et à la nécessité de vraiment se solidariser aux besoins des gens que nous côtoyons quotidiennement dans notre communauté locale et régionale.Amis bénévoles, merci, merci et merci de m’avoir permis de vous fréquenter!

publicité

Au moment où je mets un terme à un engagement bénévole continu depuis 1955, je m’empresse de remercier et de témoigner toute mon admiration à ces femmes et ces hommes de toute classe sociale, de tout âge, qui au quotidien s’engagent à rendre meilleure la vie des concitoyens en étant disponibles et attentifs aux différents besoins de la communauté, tant régionale que locale.Mon expérience de plus de 57 ans au sein de mouvements, d’organismes aux objectifs vastes et porteurs, me permet d’affirmer haut et fort qu’aujourd’hui plus que jamais, l’action bénévole constitue l’une des plus belles forces vives de nos milieux. La période que nous vivons nous incite tous et toutes à appuyer ceux et celles qui par l’action bénévole entreprennent des projets qui font avancer les choses, pour ainsi créer un environnement serein.Partout, dans les différentes sphères d’activité, il y a de ces gens bénévoles qui ont des préoccupations qui méritent l’attention de tous pour réaliser et mettre en place des solutions aux différentes problématiques de notre société en mutation de façon accélérée.Tout au long de cette vaste expérience au sein de structures nationale, régionale ou locale, j’ai fréquenté des bénévoles intègres, sincères et vraiment préoccupés du devenir de nos collectivités tant aux plans social et culturel, qu’aux plans économique ou éducatif, santé, loisir, etc. Cette sensibilité de milliers de bénévoles favorise la solidarité aux grands objectifs d’une meilleure qualité de vie.Pour moi comme pour tous, le défi de tous les jours est de vivre le discours et de garder notre sens de l’appartenance à notre milieu sans lequel on ne s’engage pas. Passer de l’individualisme à la collectivité, du moi au nous, de mon chez-moi à la région, c’est un éternel recommencement. Le défi est de taille, mais notre futur en dépend et il y a des milliers de bénévoles qui dans leurs secteurs d’activités favorisent le rapprochement des forces vives au bénéfice d’une meilleure qualité de vie pour tous les résidents.À ces travailleurs de tout métier, à ces professionnels de toutes les spécialités, à ces leaders locaux et régionaux de tout âge et de tout milieu, je redis merci. Ma fierté de vous avoir croisés dans l’une ou l’autre des structures ou organisations depuis 1955.Mon expérience vécue avec vous, m’a vraiment conscientisé aux différentes problématiques et à la nécessité de vraiment se solidariser aux besoins des gens que nous côtoyons quotidiennement dans notre communauté locale et régionale.Amis bénévoles, merci, merci et merci de m’avoir permis de vous fréquenter!

Claude Marchesseault

image