26 janvier 2017
Boxe
Michaël Gadbois optimiste pour 2017
Par: Maxime Prévost Durand
Sans combat en 2016, Michael Gadbois compte remonter dans le ring au cours de la prochaine année. Photothèque | Le Courrier ©

Sans combat en 2016, Michael Gadbois compte remonter dans le ring au cours de la prochaine année. Photothèque | Le Courrier ©

Même s’il n’est pas monté dans le ring en 2016, la dernière année a apporté son lot de défis pour Michaël Gadbois. Le boxeur, maintenant âgé de 30 ans, a dû se remettre d’une opération à l’épaule et d’une blessure au coude, en plus de voir son association avec Eye of the Tiger Management prendre fin. Il aborde toutefois 2017 avec optimisme et assure qu’il n’a pas dit son dernier mot.

Publicité
Activer le son

« Je suis confiant de remonter dans le ring rapidement. J’ai l’intention de disputer deux combats d’ici avril », a-t-il évoqué lorsque rejoint par LE COURRIER. Sans promoteur derrière lui, il doit toutefois mener les démarches lui-même pour dénicher son prochain défi.

Parmi les adversaires potentiels, il cite notamment une revanche face à Jesus Singwungcha, le seul à l’avoir battu, ou encore un affrontement face au Québécois Roody Pierre-Paul. Le combat qu’il aimerait avoir reste toutefois un second rendez-vous avec l’Ontarien Steven Wilcox. Les deux s’étaient livré un combat nul en avril 2015. « On est en négociation pour un combat avec Wilcox pour un titre nord-américain », a indiqué le Maskoutain, ajoutant qu’il avait reçu d’autres offres récemment qu’il a dû refuser.

Un rétablissement plus long que prévu

Sa dernière sortie remonte au 4 décembre 2015. C’était à Montréal, contre Jesus Singwungcha. Lors de ce combat, il s’était blessé au coude, mais s’était tout de même battu jusqu’à la fin, avant de s’incliner par décision unanime. Quelques jours plus tard, il passait sous le bistouri pour une blessure à l’épaule qu’il traînait depuis près d’un an.

« Ça a été plus long que prévu pour me rétablir de l’opération à l’épaule », soutient Gadbois, expliquant du même coup pourquoi son absence du ring s’est prolongée. Il est aussi aux prises avec des douleurs chroniques au coude liées à son autre blessure. « Je m’étais finalement déchiré le ligament interne du coude. Il y a eu un petit manque de l’équipe médicale qui ne poussait pas pour m’opérer. C’est un mal chronique maintenant. »

Une séparation professionnelle

Puis en août, Michaël Gadbois et Eye of the Tiger Management, liés depuis 2013, annonçaient que leur association se terminait, évoquant des visions différentes quant à l’avenir du pugiliste maskoutain. Aucune autre organisation ne l’a pris sous son aile depuis. Il dit toutefois avoir discuté notamment avec le Groupe Yvon Michel et Rixa Promotions pour d’éventuels combats.

Malgré les nombreuses embûches qui se sont présentées à lui en 2016, le protégé du Club de boxe de Saint-Hyacinthe dit avoir grandi au cours de la dernière année. « Je ne veux pas dire que c’est une année à oublier. En tant qu’athlète et en tant que personne, je me suis forgé une force de caractère. »

Il en a profité pour poursuivre ses études universitaires en enseignement primaire et préscolaire, en plus de continuer ses entraînements, tant à Saint-Hyacinthe qu’à Montréal, où il poursuit son travail de préparation physique avec Jarek Kulesza.

En carrière, Michaël Gadbois présente une fiche de 14 victoires, dont 4 par K.O., 3 combats nuls et 1 défaite.

image