5 janvier 2017
Bilan annuel de la SQ de la MRC des Maskoutains
Moins d’accidents sur nos routes, mais plus de blessés graves
Par: Maxime Prévost Durand
Malgré une baisse du nombre d’accidents sur nos routes (11 %), ceux avec blessés graves ont été six fois plus élevés qu’en moyenne ces quatre dernières années. Photothèque | Le Courrier ©

Malgré une baisse du nombre d’accidents sur nos routes (11 %), ceux avec blessés graves ont été six fois plus élevés qu’en moyenne ces quatre dernières années. Photothèque | Le Courrier ©

Le nombre d’accidents sur les routes des différentes municipalités de la MRC des Maskoutains a diminué au cours de la dernière année, a noté le capitaine Gilles Dubé lors du dévoilement du rapport annuel du poste régional de la Sûreté du Québec.

Publicité
Activer le son

En se basant sur la moyenne des quatre dernières années, la Sûreté du Québec a observé une baisse de 11 % des accidents sur le territoire, avec 1 786 collisions, dont plus de 80 % n’ont causé que des dommages matériels.

« Nos patrouilles et la visibilité de nos équipes sur les routes y jouent pour beaucoup », croit le capitaine Dubé, qui remarque aussi une diminution de 14 % des cas de conduite avec les capacités affaiblies.

En contrepartie, le nombre d’accidents impliquant des blessés graves a augmenté de façon drastique avec 18 cas entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016 contre seulement 3 en moyenne ces quatre dernières années.

Sur le territoire de la MRC des Maskoutains, trois collisions mortelles sont survenues au cours de cette période, l’une à Saint-Hyacinthe, une autre à Saint-Barnabé-Sud et une dernière à Saint-Louis.

Baisse de la criminalité

Lors de la présentation du bilan annuel, le capitaine Dubé s’est réjoui de constater une baisse de la criminalité sur le territoire maskoutain. « En matière de criminalité, on a enregistré une baisse de 11 %. Les crimes contre la personne ont subi une hausse de 5 %, particulièrement en raison d’une hausse des voies de fait, tandis que les crimes contre la propriété ont connu une baisse de 16 % », a-t-il indiqué.

On observe notamment des baisses considérables du nombre d’introductions par effraction, de vols simples et surtout de vols de véhicules, dont on a enregistré deux fois moins de signalements qu’en moyenne ces quatre dernières années.

La municipalité de Saint-Liboire est l’une des seules à ne pas suivre la tendance en raison d’une augmentation considérable de crimes contre la propriété entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, avec un total de 102 cas contre seulement 46 en moyenne entre 2012 et 2015.

Près de 20 000 plants de cannabis saisis

Le bilan annuel du poste de la MRC des Maskoutains de la Sûreté du Québec fait aussi état de la saisie de près de 20 000 plants de cannabis à divers endroits sur le territoire.

La SQ a signé plus de 270 contrats sociaux avec des producteurs agricoles de la région, permettant aux policiers de pénétrer sur leurs propriétés sans mandat. Cette mesure a mené à la saisie d’environ 17 000 plants dans des productions extérieures, tandis qu’un peu moins de 3 000 plants de cannabis ont été trouvés dans des serres.

Moins d’alarmes

Répercussion directe de la modification de l’article 5 du règlement G-200 concernant les fausses alarmes, le nombre de constats d’infractions émis pour les alarmes a presque quadruplé au cours de la dernière année avec près de 600 constats émis.

Cette nouvelle mesure, entrée en vigueur il y a un peu plus d’un an, prévoit un constat d’infraction dès la première fausse alarme. Elle a permis de réduire de 35 % le nombre d’alarmes auxquelles ont dû répondre les autorités, une baisse énorme juge le capitaine Dubé. « Cette baisse permet à nos policiers de travailler sur des dossiers plus importants », soutient-il.

Par ailleurs, le Comité de sécurité publique de la MRC des Maskoutains a reconduit ses trois priorités, soit d’intervenir de façon active et ciblée en sécurité routière, d’effectuer des interventions pour améliorer la sécurité dans les parcs et de réaliser diverses activités de prévention auprès de la population. 

image