15 novembre 2012
Montréal Passion Vin : de grands moments au profit de la santé
Par: Hélène Dion

Chaque année, depuis 11 ans, les amateurs de vins ont les yeux rivés sur un événement prestigieux, Montréal Passion Vin (MPV). Organisé par la Fondation de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR), MPV s’est tenu les 2 et 3 novembre à Montréal sous la présidence de Martin Gauthier, président de Sid Lee Montréal.

publicité

920vi3t-delavigneauverre

Ce rendez-vous exceptionnel a permis d’amasser 1 035 305 $ pour appuyer la construction du futur Centre intégré de la cancérologie de l’HMR. Quelques-uns des plus prestigieux domaines viticoles du monde et leurs dignes représentants étaient présents pour animer des dégustations hors du commun et partager leur passion avec les Québécois.

Ces grands domaines étaient : Champagne Taittinger, Château Smith Haut-Lafitte, Domaine du Clos de Tart, Château Ausone, Maison Joseph Drouhin, Masi Agricola, Dominio de Pingus et Bodegas Alejandro Fernàndes Tinto Pesquera.

Maison Joseph Drouhin et la petite histoire des « Mouches »

Le Clos des Mouches, est une parcelle (appelée Climat en Bourgogne), au coeur de Beaune.

Ce Premier Cru réputé fait partie de la quarantaine de Climats classés en Premier Cru dans cette appellation bourguignonne. Le nom de cette parcelle, acquise par la famille Drouhin dans les années ’20, fait référence aux ruches qui abritaient là, jadis, des abeilles qui l’on surnommait les « mouches à miel ». À Montréal Passion Vin, Laurent Drouhin nous a fait déguster ce fameux Clos des Mouches blanc avec les millésimes 2008, 2005 et 2002. Le nez fin et discret du 2008, présentait des arômes de miel, de coing, d’abricot, de poire avec un équilibre délicieux entre le gras et la tension évoquée par l’acidité. Le 2005, sous la discrétion et la complexité, affichait un supplément de noisette et de fleurs au bouquet. Impression d’un temps d’arrêt pour ce vin qui saura se révéler encore plus dans quelques années. Le 2002, à la robe dorée, était d’une finesse et d’un style exquis. La minéralité, le coing, la noisette, et une note fumée, annonçaient déjà une belle expérience gustative… Ce 2002, à l’image des autres millésimes, alliait complexité, gras, vivacité et finesse.

Masi Agricola : Amarone et Puccini

Sandro Boscaini, président de Masi Agricola et surnommé « Mister Amarone » était à Montréal Passion Vin pour présenter ses Amarone notamment.

La maison vénitienne est reconnue pour sa maîtrise de l’appassimento, méthode qui consiste à faire sécher les raisins avant la vinification. La dessiccation totale ou partielle des raisins en concentre ainsi les baies en arômes, en sucres. Les fameux Amarone, des vins riches et concentrés, sont élaborés de cette façon. L’Amarone della Valpolicella Classico Campolongo di Torbe 1997 était caressant et dense à la fois, le grain des tanins infiniment défini avec une finale de kirsch qui n’était pas sans rappeler le bouquet de fruits mûrs et de feuilles d’automne que l’on retrouvait au nez… L’accord avec le canard épicé et le boeuf à la moutarde façon asiatique était réussi, bien que ce vin pourrait être accompagné que de « Madama Butterfly » de Puccini interprété par Maria Callas…

Suggestions de la semaine

– Antique – Côtes du Rhône Villages Cairanne 2009 – Camille Cayran – Code SAQ : 00726984 – Prix : 19,50 $

Coup de coeur pour ce vin de la partie méridionale de la vallée du Rhône où le Grenache est roi. Cette cuvée est issue d’un assemblage entre ce cépage, ainsi que le Mourvèdre et la Syrah. Les arômes de réglisse noire, de pruneaux et d’épices sont invitants. Ce vin, résolument fait pour de belles soirées d’automne, est riche, presque gras, assez corsé. Il pourra se faire attendre encore en cave ou se boire maintenant avec du gibier. Faites des provisions de ce vin!

– Château Simone – Palette 2008 – Grand Cru – Code SAQ : 11553250 – Prix : 58 $

Plus petite appellation de Provence, Palette peut se réjouir d’avoir un domaine de renom, Château Simone, pour faire parler d’elle dans le monde entier. Géographiquement, cette appellation située tout près d’Aix-en-Provence, se trouve au coeur d’une arène protégée du Mistral par collines et montagnes. Château Simone appartient à la famille Rougier depuis 200 ans et produit l’un des plus grands blancs de Provence et de France. J’ai dégusté le rouge 2008 du domaine, issu d’un assemblage de grenache, de mourvèdre, de cinsault, et aussi de syrah, de castet, de manosquin et de Carignan. La robe limpide invite à un nez fin de fruits et de fines herbes. En bouche, les tanins sont fondus, l’ensemble est élégant, fin et complexe… Un vin de dentelle.

image