2 juin 2016
MURdesign s’associe à Cascades et Danièle Henkel
Par: Jean-Luc Lorry
Sur la photo dans l’ordre habituel, Mario de Tilly, directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières; Carl Blanchet, directeur corporatif innovation chez Cascades; Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, Danièle Henkel, Christine Thibeault et Mario Lessard, inventeurs; Maxime Santerre, vice-président de MURdesign et Alain Messier, président de Murdesign. La photo a été prise devant le revêtement mural en papier recyclé mis au point par les deux inventeurs. Photo Daniel J

Sur la photo dans l’ordre habituel, Mario de Tilly, directeur général d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières; Carl Blanchet, directeur corporatif innovation chez Cascades; Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, Danièle Henkel, Christine Thibeault et Mario Lessard, inventeurs; Maxime Santerre, vice-président de MURdesign et Alain Messier, président de Murdesign. La photo a été prise devant le revêtement mural en papier recyclé mis au point par les deux inventeurs. Photo Daniel J

Spécialisée dans la conception de panneaux décoratifs en fibre de bois recyclé, l’entreprise maskoutaine MURdesign s’associe avec le groupe Cascades et la femme d’affaires Danièle Henkel dans DÉCOlogique, une jeune compagnie de Trois-Rivières qui fabrique depuis l’automne, un revêtement mural imitant parfaitement la pierre et réalisé à partir de papier recyclé.

Ce produit inventé par Mario Lessard et Christine Thibeault, un couple originaire de Napierville, avait intéressé Danièle Henkel lors de leur participation à l’émission Dans l’oeil du dragon en juin 2014.

Un mois après leur passage, la dragonne avait contacté la direction de MURdesign pour sonder son intérêt à devenir partenaire dans le projet des deux inventeurs.

Aujourd’hui, MURdesign, Cascades et Danièle Henkel sont actionnaires à hauteur de 33 % chacun de DÉCOlogique et y ont investi conjointement un million de dollars. Investissement Québec, la Banque de développement du Canada et Innovation et Développement économique Trois-Rivières sont également des partenaires financiers de la nouvelle entreprise.

La production de ces panneaux muraux a débuté dans un espace industriel vacant de l’usine Cascades Lupel à Trois-Rivières. Face à une demande grandissante, l’entreprise est passée de quatre à 25 employés.

« Après seulement deux mois d’activités, DÉCOlogique avait atteint son objectif pour la première année d’activité, soit une production de 75 000 pieds carrés », a indiqué Danièle Henkel lors de l’annonce de l’implantation de DÉCOlogique à Trois-Rivières.

« Nous visons une production annuelle de 500 000 pieds carrés », indique en entrevue au COURRIER, Maxime Santerre, vice-président de MURdesign.

Ce produit semble unique sur le marché puisqu’il est insonorisant, ignifuge et facile d’installation. Il sert aussi d’isolant permettant une économie d’énergie de 30 %.

Choix de Trois-Rivières

Même si Saint-Hyacinthe était dans la course pour accueillir cette nouvelle entreprise prometteuse, le choix s’est porté sur la municipalité de Trois-Rivières en raison de la facilité pour l’usine Cascades d’avoir accès à la matière première qui est une pâte à papier recyclée et désencrée.

« Nous avions regardé pour établir DÉCOlogique dans nos installations de Saint-Hyacinthe, mais nous manquions d’espace », mentionne M. Santerre.

Selon le dirigeant, il est prématuré de regarder la faisabilité de construire une usine pour la fabrication de ce produit qui connaît un succès fulgurant.

Ces panneaux muraux se détaillent environ 6 $ le pied carré et existent pour le moment en deux couleurs, soit le blanc et le gris. À Saint-Hyacinthe, ils sont disponibles chez Rona, BMR et Laferté.

image