10 octobre 2019
Nos échos de campagne
Par: Le Courrier

René Vincelette, candidat libéral dans Saint-Hyacinthe-Bagot, a accueilli la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, sur la ferme G.E. Bernard à La Présentation. Elle y tenait un point de presse pour annoncer les engagements agricoles de son parti s’il est à nouveau élu le 21 octobre. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Publicité
Activer le son

LE NPD fait rimer économie et environnement

Le NPD a un plan audacieux concernant la crise climatique où développement économique rimera avec environnement afin de créer un avenir meilleur et prospère pour tous, a fait savoir Brigitte Sansoucy, députée sortante et candidate dans Saint-Hyacinthe-Bagot. « Il faut avoir le courage d’agir pour lutter contre l’urgence climatique. Nous créerons des milliers d’emplois d’avenir dans l’industrie du développement durable au lieu de subventionner les grandes pétrolières, explique Mme Sansoucy. Le fédéral doit faire preuve de leadership climatique et agir comme facilitateur et comme un catalyseur en environnement. Nous l’avons vu localement aux états généraux de la rivière Yamaska où tous les intervenants ont su travailler ensemble pour trouver des solutions et améliorer la qualité du cours d’eau. »

Le plan du NPD fera face à la crise climatique pour limiter le réchauffement à 1,5 °C. Ainsi, le NPD accroîtra le financement fédéral de 2,5 milliards $ pour aider les collectivités à réagir aux catastrophes et à adapter les infrastructures aux phénomènes météorologiques extrêmes. Cette transition vers les énergies propres passera entre autres par la mise en place de services de transports électriques de qualité et des constructions écoénergétiques et durables. « Nous avons tellement d’entreprises vertes qui ont développé des technologies durables et propres. Nous devons les mettre de l’avant, comme l’usine de biométhanisation à Saint-Hyacinthe, qui est souvent citée en exemple. »

Ce n’est pas d’hier que Brigitte Sansoucy parle d’environnement. Rappelons qu’elle a été présidente fondatrice du Comité de bassin versant du ruisseau des Salines. En tant qu’élue municipale, elle était présidente du Comité consultatif en environnement, on lui doit d’ailleurs la politique de l’arbre à Saint-Hyacinthe et les résolutions pour protéger notre territoire de l’exploitation du gaz de schiste.

Le Bloc consultera

Le candidat du Bloc québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay, s’engage à consulter les citoyens de la circonscription pour intégrer un volet participatif à son budget de circonscription. Les avis recueillis le guideront notamment lorsque viendra le temps de déterminer quels organismes pourront bénéficier des fonds du programme Emploi Été Canada et d’une partie des sommes allouées au député pour ses dépenses de publicité.

Pour les organismes communautaires, les municipalités et les entreprises, le programme Emploi Été Canada est une source importante de financement, offrant des subventions pour accueillir de jeunes employés saisonniers.

Plusieurs centaines de milliers de dollars sont alloués annuellement dans chaque circonscription, et il revient au député d’établir les priorités locales pour la distribution de ces fonds. « En tant que député, une partie de ce budget deviendra participatif, annonce Simon-Pierre SavardTremblay. Nous solliciterons l’avis des citoyens de Saint-Hyacinthe-Bagot, par le biais d’un site internet, quant aux secteurs devant recevoir le plus de soutien. La démocratie, ce n’est pas que le droit de vote, c’est aussi le pouvoir au peuple! »

Les élus peuvent également utiliser jusqu’à 10 % de leur budget de bureau du député pour des dépenses de publicité. Sous certaines conditions bien établies par les règles de la Chambre de communes, il est possible d’utiliser ces fonds pour appuyer des groupes communautaires ou des organismes de bienfaisance.

La voix des citoyens guidera également M. Savard-Tremblay pour l’attribution de ces montants.

Les libéraux et l’agriculture

De passage dans la région de Saint-Hyacinthe lundi, Marie-Claude Bibeau, candidate libérale dans Compton-Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire sortante du cabinet Trudeau, a livré les engagements de son parti en matière d’agriculture.

Il prévoit entre autres l’élaboration de mesures fiscales favorisant le transfert intergénérationnel des exploitations agricoles et le regroupement de tous les services financiers et consultatifs autour d’une nouvelle entité nommée Développement agricole et agroalimentaire Canada, une évolution naturelle de Financement agricole Canada. Il s’est aussi engagé à ce que les producteurs sous gestion de l’offre reçoivent sans plus tarder les compensations promises à l’égard des accords de libre-échange.

image