23 juin 2016
31e Tournoi provincial de baseball moustique
Nos Spartiates s’inclinent en finale
Par: Maxime Prévost Durand
Nos Spartiates s’inclinent en finale

Nos Spartiates s’inclinent en finale

Les Spartiates de Saint-Hyacinthe ont traversé une série de 14 victoires consécutives avant de s’incliner en finale de la classe AA du Tournoi provincial de baseball moustique de Saint-Hyacinthe dimanche. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Spartiates de Saint-Hyacinthe ont traversé une série de 14 victoires consécutives avant de s’incliner en finale de la classe AA du Tournoi provincial de baseball moustique de Saint-Hyacinthe dimanche. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Élites jaunes de Lanaudière ont été dominants tout au long de la fin de semaine, remportant tous leurs matchs par au moins sept points d’écart. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Les Élites jaunes de Lanaudière ont été dominants tout au long de la fin de semaine, remportant tous leurs matchs par au moins sept points d’écart. Photo Robert Gosselin | Le Courrier ©

Pour la première fois depuis 2013, une équipe maskoutaine a atteint la finale de la classe AA au Tournoi provincial de baseball moustique de Saint-Hyacinthe. Les Spartiates ont connu un parcours sans faute pour accéder au match ultime de la 31

publicité

La formation de Lanaudière s’est montrée dominante tout au long du tournoi, remportant trois de ses cinq sorties par dix points d’écart, puis les deux autres avec au moins sept points. Il s’agit d’une deuxième conquête consécutive pour l’entraîneur-chef des Élites jaunes, Benjamin Guimond, qui avait aussi dirigé l’équipe victorieuse l’an dernier.

Malgré la déception de voir le titre leur échapper, les représentants maskoutains ressortent la tête haute de leur premier tournoi de la saison. « On a su nous ajuster à nos adversaires tout au long du tournoi. On a une équipe avec beaucoup de profondeur et des joueurs intelligents », a souligné l’entraîneur-chef Jean-Michel Giasson après la finale.

Cette défaite des Spartiates a mis un terme à une séquence de 14 victoires consécutives (en comptant les matchs de saison régulière). Ils trônent d’ailleurs au sommet du classement de leur ligue.

« C’est sans doute la meilleure équipe de Saint-Hyacinthe que l’on a vue depuis des années dans la classe AA », a mentionné le président du tournoi, Stéphane Camiré, qui a souligné le niveau toujours plus relevé de la catégorie.

À ce chapitre, un exploit qui n’aurait jamais été vu depuis les débuts du tournoi a été réalisé par un joueur des Spartiates. William Michon a réussi un circuit extérieur sur le deuxième terrain des Loisirs Douville, où la clôture est située à 195 pieds du marbre.

Une disette de trois ans

En plus des Spartiates qui ont atteint la finale de la classe AA, deux autres équipes de Saint-Hyacinthe ont été au cœur de la course au titre lors de la première fin de semaine d’activités. Les Condors de la classe A et de la classe B ont accédé à la demi-finale de leur catégorie, mais ont subi une défaite crève-cœur, par un seul point d’écart, leur enlevant toutes chances de remporter le trophée remis aux champions.

Il faut d’ailleurs remonter en 2013 pour retrouver une équipe maskoutaine championne du Tournoi provincial de baseball moustique de Saint-Hyacinthe. Cette année-là, les Cards moustique B avaient remporté le titre.

Un tournoi apprécié

Devenu une véritable tradition au fil des années, le Tournoi provincial de baseball moustique de Saint-Hyacinthe jouit d’une popularité qui ne s’essouffle pas. Encore une fois, le nombre d’équipes maximum a été atteint alors que 28 formations ont foulé les terrains des Loisirs Douville au cours des deux fins de semaine d’activités

« On a de très bons commentaires. Les équipes apprécient le site du tournoi, avec les jeux d’eau à proximité et le centre communautaire où il est possible de profiter de l’air climatisée lorsqu’il fait plus chaud », soutient M. Camiré.

Plus de 70 bénévoles ont mis la main à la pâte pour faire de cette 31e édition un autre succès. La présidence d’honneur du tournoi était assurée cette année par Claude Pilon et Christine Poirier.

image