5 septembre 2019
Centre d’interprétation des oiseaux de proie
Ottawa octroie 500 000 $ à Chouette à voir!
Par: Jean-Luc Lorry

Le président et fondateur de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), Guy Fitzgerald, est accompagné de Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie. Mme Joly tient dans ses mains un faucon émerillon. Photo François Larivière | Le Courrier ©

L’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP) obtient un montant de 500 000 $ du palier fédéral pour aider au financement d’un Centre d’interprétation des oiseaux de proie. Cet édifice, dont les coûts sont évalués à 6 M$, permettra un nouvel envol au site Chouette à voir! situé à Saint-Jude.

publicité

Chaque année, l’organisme accueille quelque 10 000 visiteurs sur son vaste terrain de 22 hectares largement boisé.

L’UQROP a comme projet de construire un édifice totalement autonome sur le plan énergétique. Selon les plans, le toit de la bâtisse sera principalement constitué de panneaux solaires pour répondre à ses besoins en électricité. Des puits géothermiques seront également installés.

Le centre aura une superficie de 1500 mètres carrés pouvant recevoir près de 50 000 visiteurs par année.

« Actuellement, nous disposons uniquement d’un pavillon d’accueil, a indiqué la biologiste Suzie Plourde qui officie également comme chargée de projet à l’UQROP. Un centre d’interprétation permettrait d’exploiter pleinement le site chaque saison. Nous pourrions, par exemple, avoir une thématique pour l’Halloween et pour Noël. »

Jusqu’à maintenant, l’organisme avait amassé environ 560 700 $ provenant de différentes contributions comme celle de la municipalité de Saint-Jude (30 000 $), de la Ville de Saint-Hyacinthe (30 000 $) et de la MRC des Maskoutains (100 000 $).

« Nous avons déposé une demande auprès du ministère du Tourisme. Nous sommes persuadés de pouvoir obtenir le montant nécessaire pour financer ce projet. Petit train va loin », a souligné avec enthousiasme Mme Plourde.

Présence de la ministre Joly

Pour annoncer publiquement l’aide financière de 500 000 $, Ottawa avait délégué Mélanie Joly, ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie. « L’objectif est de soutenir toute l’équipe de l’UQROP parce que l’on sait à quel point Chouette à voir! peut être une destination touristique intéressante. Pas uniquement l’été, mais aussi à l’année. Pardonnez-moi l’expression, mais nous voulons donner des ailes à cette organisation qui fait du bon travail », a indiqué en point de presse la ministre du Tourisme.

Mélanie Joly a eu droit à une visite guidée des lieux, dont le sentier des chouettes qui permet de découvrir des oiseaux de proie dans un complexe de volières installé au cœur d’un boisé.

« Aujourd’hui, j’ai la chance de rencontrer Guy Fitzgerald [président de l’UQROP] et son équipe. Ce sont des gens qui veulent que Chouette à voir! soit vraiment un succès. Nous sommes un allié de la communauté qui soutient cet organisme et nous répondrons toujours présents pour aider la région », a mentionné la ministre Joly.

L’aide financière d’Ottawa s’inscrit dans le cadre du Fonds pour les expériences canadiennes (FEC).

L’UQROP a été fondé en 1987 par le vétérinaire Guy Fitzgerald. Cet organisme a fait l’acquisition du site de Saint-Jude en 1994. Deux ans plus tard, Chouette à voir! a ouvert ses portes au public.

image