18 octobre 2012
Parcourir des pans de l’histoire avec le polar
Par: Le Courrier
L'auteur Jacques Côté présentera la conférence <em>De Georges Villeneuve à Wilfrid Derome : la province de Québec à l'avant-garde des sciences judiciaires en Amérique</em>, lundi, à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain dès 19 h.

L'auteur Jacques Côté présentera la conférence De Georges Villeneuve à Wilfrid Derome : la province de Québec à l'avant-garde des sciences judiciaires en Amérique, lundi, à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain dès 19 h.

Les auteurs se succèdent à l’une ou l’autre des bibliothèques de la Médiathèque maskoutaine depuis le début de Memoria — Festival des oeuvres historiques. Auteur de la série Les cahiers noirs de l’aliéniste, qui met en vedette Georges Villeneuve, un des grands personnages oubliés de l’histoire du Québec, Jacques Côté présentera, lundi, la conférence De Georges Villeneuve à Wilfrid Derome : la province de Québec en avant-garde des sciences judiciaires en Amérique à la Bibliothèque T.-A.-St-Germain dès 19 h.

Publicité
Activer le son

Grand romancier et biographe à qui l’on doit, entre autres, les enquêteurs Daniel Duval et Louis Harel qui lui ont valu de nombreux prix, Jacques Côté a entamé, en 2010, la série Les cahiers noirs de l’aliéniste, dont le personnage principal est Georges Villeneuve, premier surintendant de l’asile Saint-Jean-de-Dieu et médecin expert à la morgue de Montréal.

C’est en se plongeant dans la rédaction de la biographie de Wilfrid Derome, publiée en 2003, que Jacques Côté a eu un coup de coeur pour ce personnage historique. « J’avais beaucoup de documents et j’ai découvert que Wilfrid Derome avait eu Georges Villeneuve comme professeur. Je me suis attardé un peu plus à lui et j’ai trouvé sa biographie intéressante », avance Jacques Côté.Depuis, l’auteur a publié les deux premiers tomes, soit Dans le quartier des agités et Le sang des prairies. Un troisième est prévu au printemps ou à l’automne 2013. Inspirée de la réalité, la série présente des lieux, institutions et personnages publics qui ont réellement existé. Mais pour le reste, il s’agit d’une fiction.« Dès le départ, je savais que je ne ferais pas une biographie. Je voulais me laisser aller à l’imaginaire et construire une intrigue. Mais je savais aussi qu’une biographie de Villeneuve nécessiterait beaucoup de temps. Pour la série, j’ai fait un gros blitz de recherche qui a duré un an. J’ai des boîtes qui contiennent près de 40 livres de documents dans chacune d’elles », explique-t-il.Et il n’a pas fait les choses à moitié! Jacques Côté a parcouru une longue distance pour retracer le passé de Georges Villeneuve et Wilfrid Derome. Il s’est rendu à Paris pour visiter les lieux où Villeneuve a étudié. Il a parcouru pas moins de 10 000 km pour Derome.Après ces recherches, l’auteur a appris beaucoup sur ces deux pionniers de la province de Québec. « J’ai été impressionné d’apprendre que Villeneuve avait été le premier surintendant de l’asile Saint-Jean-de-Dieu en même temps que d’être expert à la morgue de Montréal alors qu’il n’était qu’au début de la vingtaine. Je comprends pourquoi Derome a pris ce chemin! Ce qui est certain, c’est que l’on peut dire qu’ils étaient en avance sur le temps, tant Villeneuve en santé mentale que Derome en sciences judiciaires », conclut-il.

image