3 mai 2012
Parler d’amour… et de sexualité
Par: Le Courrier
La soeur et sexologue Marie-Paul Ross livrera une conférence-bénéfice au profit de la Médiathèque maskoutaine le mercredi 9 mai au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 19 h.

La soeur et sexologue Marie-Paul Ross livrera une conférence-bénéfice au profit de la Médiathèque maskoutaine le mercredi 9 mai au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 19 h.

La soeur missionnaire et sexologue Marie-Paul Ross est l’auteure des livres Pour une sexualité épanouie : un modèle d’intervention global en sexologie, paru en 2009, et Traverser l’épreuve : comment activer notre potentiel de vie, paru en 2010. Elle présentera son dernier best-seller, Je voudrais vous parler d’amour… et de sexe, lors d’une conférence le mercredi 9 mai au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Vendu à plus de 27 000 exemplaires, ce plus récent ouvrage de Marie-Paul Ross n’est pas passé inaperçu lors de sa sortie en septembre dernier. Bien qu’elle ait fait voeu d’abstinence, l’auteure n’hésite pas à aborder différents sujets relatifs à la sexualité, ce qui a soulevé bien des interrogations.

« Il y a des gens qui ne comprennent pas que la sexualité est une science. J’ai eu un professeur qui avait une sexualité et ses théories étaient teintées par ses propres expériences et cela ne rendait pas justice à l’échange amoureux. Pour ma part, ne pas avoir de sexualité est une distance qui me permet un jugement et une connaissance plus large », explique-t-elle.Lors de la conférence-bénéfice au profit de la Médiatèque maskoutaine, l’auteure et conférencière abordera des sujets très variés, tels que la sexualité trop précoce chez les jeunes, celle des couples, la masturbation, l’avortement et la contraception. Mais également les tabous et les déviances.« Cette conférence est une réflexion générale sur la sexualité. Je donne des outils pour mieux orienter la sexualité. Depuis les trente dernières années, on constate qu’il y a une grande ouverture au sujet de la sexualité, mais en même temps il y a de plus en plus de tabous, car c’est rare que les gens parlent bien de la sexualité. Je ne suis pas là pour dire ce qui est correct ou non. Je préfère donner les outils nécessaires à une pratique favorable de la sexualité et promouvoir le dialogue. » Les billets pour la conférence-bénéfice sont disponibles dans les deux bibliothèques de la Médiathèque maskoutaine et à la billetterie du Centre des arts Juliette-Lassonde. La conférence débutera dès 19 h.

image