7 décembre 2017
Lisa LeBlanc au Centre des arts Juliette-Lassonde
Pas de slam prévu, mais…
Par: Olivier Dénommée
Jusqu’à présent, Lisa LeBlanc avait habitué ses fans à une sortie aux deux ans, mais elle ne prévoit pas retourner en studio en 2018 pour enregistrer une suite à Why You Wanna Leave, Runaway Queen?, son dernier album lancé à l’automne 2016. Photo courto

Jusqu’à présent, Lisa LeBlanc avait habitué ses fans à une sortie aux deux ans, mais elle ne prévoit pas retourner en studio en 2018 pour enregistrer une suite à Why You Wanna Leave, Runaway Queen?, son dernier album lancé à l’automne 2016. Photo courto

Lisa LeBlanc ne joue pas souvent à Saint-Hyacinthe, mais quand elle le fait, c’est assez mémorable. Son dernier passage en sol maskoutain, au Zaricot, est toujours « dans le top 5 » de ses meilleurs spectacles à vie, maintient-elle. De retour chez nous, cette fois à l’Espace Rona, l’Acadienne espère avoir droit à un public aussi intense, ou presque.

publicité

L’année 2017 a été particulièrement occupée pour Lisa LeBlanc, qui a joué un peu partout dans les derniers mois. La tournée se poursuit en 2018, notamment avec une escale prévue en Allemagne et à la vitrine South by Southwest (SXSW) à Austin au Texas.
« C’est rare que mon public soit seulement anglophone, il y a toujours quelques francophones à mes spectacles », a remarqué Lisa LeBlanc, qui continue de jouer ses succès en français même si ses deux nouvelles sorties sont dans la langue de Shakespeare. Ainsi, les chansons comme « Ma vie c’est d’la marde » voyagent avec elle dans son spectacle bilingue. Mais son incontournable en spectacle demeure la reprise de « Katie Cruel », enregistrée sur son EP Highways, Heartaches and Time Well Wasted.
Rock et sueur
La formule du spectacle est « assez rock et plutôt festive », assure la principale intéressée qui avoue adorer parler à son public pendant qu’elle est sur scène. Elle est consciente qu’elle ne pourra pas voir de slam dans l’Espace Rona ni autant de sueur que ce qu’elle avait vu au Zaricot, mais elle invite les gens qui le désirent à danser. « Ne vous gênez pas, levez-vous! C’est assez dansant comme spectacle! » La performance de Lisa LeBlanc est prévue le vendredi 8 décembre, à 20 h 30.

image