24 janvier 2019
Dégât d’eau
Pas d’école à Casavant avant la semaine prochaine
Par: Olivier Dénommée

Un important dégât d’eau empêche les élèves de l’école Casavant de retourner en classe. Au moment d’écrire ces lignes, un transfert vers d’autres locaux n’était pas envisagé par la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Photo gracieuseté

Malgré les températures glaciales et une importante quantité de neige tombée sur la région maskoutaine dans la dernière semaine, toutes les écoles de la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe (CSSH) sont bien demeurées ouvertes… à l’exception de l’école secondaire Casavant, qui a eu droit à un important dégât d’eau rendant inutilisables plusieurs locaux. Au mieux, le retour en classe ne se fera pas avant lundi prochain.

publicité

Un premier communiqué a été publié par la CSSH lundi, annonçant que l’école Casavant ne pouvait pas accueillir ses élèves avant mercredi. Mardi après-midi, Sagette Gagnon, régisseuse aux communications, et Jean-François Soumis, directeur du service des ressources matérielles, ont confirmé que la situation s’étirerait au moins jusqu’à la fin de la semaine. « On souhaite un retour en classe pour la semaine prochaine et des mesures seront prises pour permettre aux élèves de reprendre le temps perdu », explique M. Soumis. Dans ce scénario idéal, seulement quatre journées de classe auront été perdues étant donné que ce vendredi est une journée pédagogique déjà inscrite au calendrier scolaire.

Une fenêtre

M. Soumis précise que c’est « une fenêtre mal fermée » au troisième étage jumelée au grand froid qui a mené au bris d’un tuyau dans la nuit de dimanche à lundi, endommageant plusieurs locaux, dont celui des casiers, de la salle à manger et quelques salles de classe. Sans pouvoir avancer de chiffres précis, ce dégât d’eau devrait coûter plusieurs centaines de milliers de dollars à la CSSH, même si plusieurs pièces ont été épargnées par l’incident.

Mme Gagnon assure que les parents seront mis au fait de l’évolution de la situation à l’école Casavant d’ici vendredi afin de confirmer, ou non, le retour à l’école dès le 28 janvier.

image