15 novembre 2012
Aréna privé
Pas d’intérêt du côté de Sportscene
Par: Maxime Prévost Durand

Syscomax n’est pas la seule entreprise impliquée dans la gestion d’aréna. Plus près de nous, le Groupe Sportscene (La Cage aux sports) donne aussi dans ce créneau, mais il n’a pas l’intention d’étendre ses activités chez nous.

1137pp3t-sportscene

Cette entreprise dirigée par le Maskoutain Jean Bédard, opère le Complexe sportif Sportscene de Mont-Saint-Hilaire depuis 2008. On y trouve deux glaces et des courts de tennis et un restaurant La Cage aux Sports notamment.

M. Bédard a confirmé au COURRIER qu’il a d’ailleurs tenté sans succès de transporter ce concept du côté de Chambly. Il s’est toutefois fait couper l’herbe sous le pied par Syscomax. « Le projet était prêt, tout était en place pour aller de l’avant avec la construction d’un deuxième complexe sportif du Groupe Sportscene, mais il n’y a pas eu de suite avec la Ville de Chambly. La première chose qu’on a su c’est que Syscomax débarquait avec son projet de complexe à trois glaces. »Celui qui agit également à titre de président des Gaulois du Collège Antoine-Girouard affirme qu’il n’a jamais été dans l’intention de son groupe de construire un aréna privé du côté de Saint-Hyacinthe. Pas plus qu’il n’a l’intention d’acquérir ou construire d’autres complexes sportifs dans l’immédiat. Il constate cependant que la formule fonctionne plutôt bien du côté de Saint-Hilaire. « Nos installations sont toujours utilisées, été comme hiver, la demande est forte dans la région », affirme M. Bédard.Concernant le projet de Syscomax et l’implication de cette entreprise à Saint-Hyacinthe, M. Bédard préfère ne pas commenter pour le moment, en raison du peu de détails qui ont été confirmés à ce jour. Il ne voit toutefois pas d’un mauvais oeil l’idée d’offrir une quatrième glace pour mieux répondre à la demande des utilisateurs maskoutains.

image