9 mai 2013
Pas encore un autre!
Par: Le Courrier
Publicité
Activer le son

En parcourant les journaux sur le web, je lis qu’une cycliste dans la cinquantaine est morte percutée par un véhicule sur le boulevard Pierre-Laporte à Granby, mercredi soir le 1 er mai. Je regarde la photo de la victime étendue dans le fossé, cuissard noir et vélo de route, ça aurait pu être moi ou n’importe quel cycliste. L’automobiliste a poursuivi sa route sans s’arrêter.

Lorsque je roule en vélo sur les rangs autour de Saint-Hyacinthe, à chaque fois que j’entends une auto qui va me dépasser, j’espère que le conducteur m’a vu, n’est pas distrait, n’est pas en train de texter ou de chercher quelque chose dans son véhicule.Si le véhicule me laisse un espace sécuritaire en me dépassant comme l’oblige l’article 341 du code de sécurité routière du Québec (le conducteur d’un véhicule routier ne peut dépasser une bicyclette à l’intérieur de la même voie de circulation que s’il y a un espace suffisant pour permettre le dépassement sans danger), je le remercie intérieurement.Quand le conducteur me frôle à vive allure, je me demande s’il est conscient que sous ce casque et sur ce vélo il y a un être humain.Je porte toujours un chandail de couleur voyante et dans ma poche j’ai une photocopie de ma carte d’assurance-maladie et les numéros de téléphone de mes proches.Ce soir, je vais enfourcher mon vélo. Et je vais avoir une pensée pour cette cycliste de Granby.

François LagacéSaint-Hyacinthe

image