15 novembre 2012
Passage à niveau : le choix de la raison
Par: Le Courrier

638lv2t-passage_niveau

638lv2t-passage_niveau

Dans un premier temps, je veux vous dire que je suis en faveur d’un passage à niveau. Mais, si cela avait été faisable, ma préférence aurait été de « surélever » la voie ferrée (qui est déjà +4 mètres) de trois autres petits mètres. Mais c’est impensable pour le CN, car cela impliquerait que la voie ferrée ne serait pas disponible pour quelques semaines/mois. Mais qu’est-ce quelques semaines/mois dans une décision qui affectera des générations! Il y a les voies du CP qui seraient disponibles, mais qui suis-je pour proposer cela!

Dans toute cette saga, il y a une seule chose qui fait vraiment l’unanimité… c’est le prolongement du boulevard Casavant. Cela devrait déjà être chose du passé et avoir été réglé dès les premières années après la fusion. On parlait de passage à niveau à l’époque. Mais que cela ait été tunnel ou passage à niveau, on en parlerait plus.Ce trop grand délai a généré beaucoup trop d’émotivité, beaucoup plus que le véritable enjeu, je crois. Ça me rappelle le dossier de « la Gaspésia » (dans les années 90) que le PQ voulait sauver (pour 400 M$) pour « sauver » 400 emplois en région. Le projet a finalement été « annulé » par les libéraux à leur arrivée au pouvoir, mais pas sans avoir dépensé +200 M$ pour rien. On cite souvent le train de banlieue en référence, oubliez ça. Ça coûterait +10 M$ (sinon +20 M$) pour 200 usagers. Donnez-leur 50 $ chacun. Ils pourront s’acheter une VOLT (100 % électrique) et on aura sauvé de 9 M$ à 19 M$. Qui aurait dit il y a 15 ans que Nortel (un joyau canadien) ne serait plus là. Personne. Et bien, qui peut dire que le CN sera encore là dans 15 ans? Personne. Est-ce qu’il y aura plus de trains dans deux ou cinq ou même 10 ans? Personne ne le sait. Mais il y a des signes. Déjà le train MTL-Gaspé sera réduit de cinq à deux par semaine!On parle de tunnel vs passage à niveau. On parle de +28 M$ vs +6 M$. Je sais que Saint-Hyacinthe est la ville centre (maskoutaine), mais faire des calculs avec 1 000 voitures/heure qui emprunteraient ce « passage » est très exagéré. C’est beaucoup 1 000/heure.Pourquoi les décisions de Saint-Hyacinthe devraient être différentes de leurs voisins immédiats. Si l’on prend Saint-Basile-le-Grand et Saint-Bruno, il y a des passages à niveau sur le boulevard Boucherville, le boulevard du Millénaire et la Montée Robert. Ces trois artères sont directement liées à la circulation de la 116. Une question : a-t-on entendu qu’il y aurait eu un/des morts à cause d’un délai trop élevé (service d’urgence) dû au passage d’un train?Quand on se compare, on se console.Dans les points positifs (pour le tunnel), on parle d’héritage du Maire Bernier (encore des émotions).On parle aussi de sécurité. Un passage à niveau, d’autant plus surélevé, réduirait de lui-même la vitesse sur ce boulevard. Ce qu’un tunnel (en milieu industriel) ne ferait pas. Allez parler avec les voisins des parcs industriels accessibles via de grands boulevards où des p’tites courses sont monnaie courante. Et il y a les piétons, je ne sais pas vous, mais personnellement je n’aime pas passer dans un tunnel la nuit (encore émotion).Comme je l’ai dit au début, l’important c’est de prolonger le boulevard Casavant. Et le passage à niveau est, selon moi, la solution la plus logique/réaliste, la plus rapidement réalisable, la plus simple et la moins coûteuse. Il ne faut pas chercher des « poux » où il n’y en a pas.C’est mon opinion et je la partage.

Daniel MalenfantSaint-Hyacinthe

image