22 novembre 2012
Perte de contrôle fatale pour Marianne
Par: Maxime Prévost Durand

Pour la troisième fois en un peu plus d’un mois, une jeune automobiliste d’à peine 18 ans a perdu la vie dans un accident de la route. Cette fois, le drame s’est produit sur la rue Saint-Pierre Ouest à Saint-Hyacinthe vers 22 h, le 15 novembre.

Le choc a été brutal pour les proches de Marianne Robert, originaire de Saint-Jean-Baptiste de Rouville, décédée dans l’accident. Les mots de sympathie et d’incompréhension ont afflué sur la page Facebook de la jeune victime, ainsi que sur la page Repose en paix Marianne Robert, créée en son honneur.

Partie trop tôt, c’est ce qui revient le plus souvent parmi les commentaires. « Ne lui faites pas honneur parce qu’elle est partie, faites-lui honneur pour tout ce qu’elle vous a apporté. Ne pleurez pas son départ, souriez pour tous les beaux souvenirs qu’elle nous a laissés », est-il écrit en la mémoire de la Jean-Baptistoise, diplômée de l’école secondaire Ozias-Leduc à Saint-Hilaire.Au moment de l’accident, la jeune femme était seule à bord de sa voiture. Pour une raison inconnue, elle a perdu la maîtrise de son véhicule dans une zone de 80 km/h et est allée heurter plusieurs petits arbres pour ensuite terminer sa course dans un fossé. Aucun autre véhicule n’a été impliqué.Du côté des policiers, aucune hypothèse n’a été avancée jusqu’à maintenant. « La cause de l’accident n’a pas encore été déterminée. L’alcool ne serait pas un facteur dans ce cas-ci. Les autres possibilités (comme la vitesse) ne sont pas écartées pour le moment », soutient Joyce Kemp, porte-parole de la Sûreté du Québec.La tragédie est survenue dans une partie en ligne droite de la route reliant Saint-Hyacinthe et Saint-Pie. Les pompiers de Saint-Hyacinthe ont été appelés pour l’utilisation des pinces de désincarcération. Le décès a été constaté au Centre hospitalier de Saint-Hyacinthe.La route a été fermée durant une partie de la nuit afin de faciliter le travail des enquêteurs. Une expertise mécanique sera pratiquée sur le véhicule afin d’aider les policiers dans leur enquête.Les funérailles de Marianne Robert se sont déroulées mardi à l’église de Saint-Jean-Baptiste.

Une troisième victime de la route

Un mois plus tôt, deux autres jeunes automobilistes âgées de 18 ans ont également péri dans des accidents de la route.

Solène Favreau, d’Acton Vale, est décédée dans une collision frontale au début du mois d’octobre sur le rang Charlotte à Saint-Liboire. Elle est morte sur le coup et ses deux frères, également à bord du véhicule, ont subi des blessures importantes.À peine une semaine plus tard, Jade Lasnier perdait le contrôle de sa voiture dans la bretelle d’accès à l’autoroute 20. La conductrice originaire de Saint-Simon avait d’abord percuté une camionnette avant de se retrouver en sens inverse et percuter un tracteur routier et un camion cube. Éjectée du véhicule, son décès avait également été constaté sur place.

image