17 mai 2012
Peter MacLeod : trop jeune pour être vieux
Par: Le Courrier
Avec <em>Sagesse rapportée</em>, Peter MacLeod s'attarde aux conformités reliées à la quarantaine.

Avec Sagesse rapportée, Peter MacLeod s'attarde aux conformités reliées à la quarantaine.

Confronté à la quarantaine et ses implications, Peter MacLeod est loin de s’assagir comme l’indique le titre de son dernier spectacle Sagesse reportée. Après un passage à Saint-Hyacinthe en novembre dernier, l’humoriste sera de retour pour présenter son quatrième spectacle solo les 19 et 20 mai au Centre des arts Juliette-Lassonde.

Les critiques n’ont jamais été aussi bonnes à son égard depuis le début de sa carrière. Avec Sagesse reportée, celui qui est maintenant à plus de 700 000 billets vendus s’adonne à la non-conformité et prouve que vieillir n’est pas synonyme de s’assagir.

« Je viens d’atteindre la quarantaine et, pour la rédaction de mon spectacle, je suis parti du principe voulant que l’on devienne socialement plus sage à l’âge de 40 ans, alors que c’est faux. D’ailleurs, je le clame haut et fort dans mon spectacle : je suis beaucoup trop jeune pour être vieux », avance l’humoriste.Selon MacLeod, alors qu’il entre dans « l’âge ingrat », il devrait s’adonner à des conformités sociales, telles avoir une femme et non une blonde, un compte conjoint, un abonnement au Costco et il devrait s’intéresser au Cirque du Soleil et passer son week-end entre le Réno-Dépôt et les tournois de soccer de son fils.Avec Sagesse reportée, l’humoriste se penche sur la disparition de la société patriarcale au profit de la société matriarcale ainsi que sur sa première expérience de gardiennage. Il fait également des confessions sur sa sexualité, se voit forcé d’admettre qu’il n’a toujours rien compris au couple, consacre un moment « touchant » à la femme « toutoune » et, finalement, rend un hommage à sa mère pour avoir élevé un fils hyperactif. « Les gens sympathisent toujours avec ma mère quand je parle d’elle », ajoute-t-il.Et ce spectacle ne s’adresse pas uniquement aux hommes et aux femmes dans la quarantaine! « Il ne faut pas penser que parce que je parle de la quarantaine les gens dans la trentaine et dans la vingtaine ne se sentent pas concernés. Ce spectacle s’adresse à un public très large », précise-t-il.Sagesse reportée sera présenté les 19 et 20 mai au Centre des arts Juliette-Lassonde dès 20 h.

image