6 mai 2021
Comme gardien auxiliaire
Philippe Desrosiers vit son baptême de la LNH
Par: Maxime Prévost Durand

Philippe Desrosiers était tout sourire en apprenant qu’il allait être en uniforme pour un match de la LNH pour la première fois de sa carrière. Il a été l’auxiliaire du gardien Spencer Knight lors du match des Panthers de la Floride, lundi. Par un concours de circonstances, cette rencontre était face aux Stars de Dallas, l’organisation qui avait repêché le Maskoutain en 2013. Photos Twitter @FlaPanthers

Le gardien maskoutain Philippe Desrosiers a été en uniforme pour la première fois dans le cadre d’une partie de la Ligue nationale de hockey (LNH), lundi, à l’occasion du match entre les Panthers de la Floride et son ancienne organisation, les Stars de Dallas. Même s’il n’a pas joué, jamais un joueur n’a semblé aussi heureux d’être sur le banc.

Publicité
Activer le son

Le matin même, Philippe Desrosiers a appris qu’il allait être l’auxiliaire du gardien Spencer Knight alors que les Panthers permettaient un congé mérité à leur vétéran Sergei Bobrovsky. Une nouvelle qui a eu de quoi réjouir au plus haut point l’athlète de 25 ans, qui fait partie de l’équipe de réserve (taxi squad) de la formation floridienne depuis le début de la saison.

« C’est un grand jour pour moi. J’ai travaillé tellement fort dans ma vie pour ce moment », a-t-il confié dans un point de presse à quelques heures de la rencontre.

« Quand ils m’ont appelé, je pensais qu’ils allaient me rétrograder [dans la ligue américaine] parce qu’on a plusieurs gardiens de but ici », a lancé Desrosiers en riant.

« Il était presque au bord des larmes, a témoigné l’entraîneur-chef des Panthers, Joel Quenneville, en évoquant la réaction du Maskoutain. Je crois que ça voulait dire beaucoup pour lui. Il ne pouvait pas le croire. Il était excité à mort. »

En six saisons chez les professionnels, Philippe Desrosiers n’avait jamais encore été en uniforme pour un match de la LNH. Au fil des saisons, celui qui a été un choix de 2e ronde à l’encan de 2013 a partagé son temps entre la ligue américaine et la ECHL. Le contexte de la pandémie a fait en sorte que, plutôt que de l’envoyer dans la ligue américaine, les Panthers ont préféré garder Desrosiers sur leur équipe de réserve pour la saison.

« Ça a été toute une année pour moi, à travailler fort et à pratiquer. Ça a été un long chemin, mais je suis très excité. Mon travail n’a pas été facile [cette année], mais j’ai beaucoup de plaisir. Mon rôle est de m’assurer que les gars sont prêts à jouer pour les matchs et d’arrêter des rondelles. C’est un rêve qui se réalise », a souligné le Maskoutain.

Les Panthers lui ont même fait l’honneur de le laisser sauter sur la patinoire le premier lors de la période d’échauffement, comme le veut la tradition lors du premier match d’un joueur dans la LNH.

Philippe Desrosiers n’a peut-être pas vu d’action lors de cette rencontre, remportée par les Panthers au compte de 5 à 4 en prolongation, mais il sait maintenant que ses efforts constants à l’entraînement ne passent pas inaperçus.

Pendant ce temps, son homologue Spencer Knight a toutefois continué d’impressionner sur la patinoire. Venant tout juste de célébrer ses 20 ans, l’Américain est devenu lundi le plus jeune gardien à signer des victoires à ses quatre premiers départs dans la LNH. Cette marque était anciennement détenue par Kari Lethonen.

image