25 avril 2013
Badminton
Philippe Gaumond en route vers les « Jeux olympiques » universitaires
Par: Maxime Prévost Durand
Philippe Gaumond en action lors du Championnat universitaire canadien.

Philippe Gaumond en action lors du Championnat universitaire canadien.

Philippe Gaumond ne cesse de progresser au fil des années, s’imposant comme l’un des meilleurs joueurs de badminton partout où il passe. Grâce à deux finales, dont un titre, au Championnat universitaire canadien, le Maskoutain aura la chance de participer aux Universiades en juillet à Moscou.

« C’est comme les Jeux olympiques pour les universitaires de partout dans le monde. Il y aura près de 12 000 athlètes, une trentaine de complexes sportifs, ça va être grandiose, s’exclame le représentant des Citadins de l’UQAM. J’ai vraiment hâte d’y être! »

S’il pourra participer pour la première fois à cette compétition d’envergure, c’est grâce à un parcours inspiré au Championnat universitaire canadien, tenu au complexe sportif de l’UQAM fin mars, comprenant une finale en simple et un titre en double dans la portion individuelle de la compétition. Il en était à sa deuxième participation au championnat.Le parcours a été relativement facile en double avec son partenaire Philippe Charron, des Carabins de l’Université de Montréal. En finale, ils ont triomphé 21-11 et 21-14 face aux Ontariens Andrew Lau et Andrew Wilkinson.En simple, la tâche a été plus ardue, dans un tableau très serré, où Gaumond a su faire son chemin. « J’ai été le premier surpris de me rendre jusqu’en finale puisque je ne joue plus beaucoup en simple, je me concentre davantage sur le double. Si je rejouais demain, je me rendrais peut-être juste en huitième de finale. C’était un tableau très serré, ça se jouait entre 8 et 10 joueurs. »En se classant pour la finale, Gaumond s’assurait une place aux Universiades. Il a toutefois été battu par le favori du championnat et troisième meilleur joueur de simple au niveau universitaire, Martin Giuffre, de Western University en Ontario.Le début de la partie a été à l’avantage du Maskoutain, qui a su profiter d’un lent départ de son adversaire et prendre le premier set 21-12. Giuffre a retrouvé ses repères au deuxième set et a ouvert la machine, se sauvant avec les deux dernières manches 21-16 et 21-10.Philippe a pu aider les Citadins à remporter, pour une deuxième année consécutive, la bannière de champion universitaire dans le tournoi par équipe grâce encore une fois à de bonnes prestations en simple, dont une victoire de 21-13 et 21-15 sur Maxime Tétreault, des Carabins, en finale.« En équipe, c’est une tout autre dynamique qu’en compétition individuelle. Tu as 20 personnes qui t’encouragent, la nervosité est plus grande. Il y a un enjeu, tu ne veux pas laisser tomber l’équipe. Il y a une plus grande pression. »

Circuit provincial

Philippe a fait des siennes également au Championnat provincial Sports Experts / Yonex Élite à Saguenay en remportant les honneurs dans chacune des catégories, soit le simple, le double et le mixte. Chaque finale s’est rendue au troisième set.

Évoluant dans la classe A du circuit provincial, le Maskoutain était le favori à chacune des compétitions. « C’était mon objectif de tout gagner, mais c’était un stress supplémentaire que d’être favori pour l’emporter.»Il s’agissait de ses 3 e , 4 e et 5 e titre au championnat provincial senior en sept finales.

Autres résultats

À ce même Championnat provincial, la Maskoutaine Caroline Beauregard a laissé sa marque en classe A, elle qui revient d’une opération à l’épaule subie l’été dernier, en terminant au pied du podium tant en simple qu’en double.

Quelques membres des Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe ont aussi connu de bons résultats en classe C.En simple, Maude Samson a pris le premier rang devant sa compatriote Myriam Proulx-Gamache, alors que Francis Rousseau a remporté le bronze. La paire composée de Myriam et Francis a triomphé en mixte, alors que Maude et son partenaire, William Robitaille, ont terminé en troisième position.Dans la portion de double, l’équipe féminine de Maude et Myriam a récolté l’or et l’équipe masculine de Francis et William est montée sur la deuxième marche du podium.

image