2 octobre 2014
Subaru BRZ 2015
Plaisir en direct
Par: Marc Bouchard
Photos Subaru

Photos Subaru

Photos Subaru

Photos Subaru

Chez Subaru, la spécialité, ce sont les voitures à traction intégrale, capables de plaire au plus exigeant des amateurs de plein air. Mais toute règle a son exception, et Subaru n’y échappe pas : la BRZ n’a rien d’un utilitaire sport, et n’a rien d’intégral. Elle se traduit par un seul mot : plaisir.

Publicité
Activer le son

La BRZ, c’est la version Subaru de la Scion FR-S ou de la Toyota FT-86 (cette dernière étant réservée à d’autres pays que le Canada). Dans les faits, Subaru ayant une association d’affaires avec Toyota, c’est cette dernière qui a contribué à modifier le moteur de la petite sportive. Mais que ce soit sous l’une ou l’autre des bannières, les voitures sont relativement identiques.

Physiquement, la voiture est exceptionnelle. Aérodynamique, sportive à souhait, elle présente une maturité sportive qu’on ne voit pas d’habitude chez Toyota ou chez Subaru, deux compagnies dont la principale caractéristique du design n’est généralement pas l’innovation!

La silhouette même de la voiture est spectaculaire, et donne définitivement l’impression d’une auto de grande valeur.

Le capot allongé, la grille avant plongeante et la longue ligne de toit qui se termine par un petit aileron sur les versions les plus hauts de gamme, constituent nettement une affirmation de la personnalité.

Même chose dans l’habitacle, dont le style est bien planté. Les sièges, de grand confort, et enveloppants dans toutes les conditions, offrent un support digne des voitures de course, mais ne compromettent pas les longues randonnées pour autant. En fait, malgré ma taille moins mince que la moyenne, je m’y suis senti à l’aise et pas du tout courbaturé à la fin de ma longue journée. Mieux encore, sur le circuit, jamais je n’ai eu à me retenir moi-même, le siège se chargeant de tout le boulot.

Bémol d’importance évidemment pour l’espace dans l’habitacle. Les passagers avant profitent d’un grand confort, mais à moins de détester profondément vos amis, vous ne voudrez pas qu’ils prennent place à l’arrière dans ce microscopique espace trop limité.

Sous le capot, un moteur boxer 4 cylindres promettant tout juste 200 chevaux. Suffisant me direz-vous… C’est vrai, même si plusieurs regrettent la petite cavalerie disponible. Je me permettrai cependant de souligner qu’en revanche, le couple de 151 livres-pied est trop juste, et ne permet pas de tirer le maximum de la voiture.

Attention, pas question ici de conduite ultrasportive ou de création d’une voiture de course, mais on aurait souhaité des départs un peu plus nerveux, et un peu plus de consistance en accélération. Malgré tout, la petite voiture se tire bien d’affaire en général.

Notre voiture d’essai était munie de la boîte de vitesse six rapports, en général bien équilibré. Il est vrai que la tendance est forte de vouloir pousser la machine à des régimes plus élevés (la puissance est disponible vers 7000 tours, ce qui est très élevé), mais on peut aisément utiliser le sixième rapport comme outil d’économie de carburant. Ce qui n’est pas plus mal.

La vraie beauté de la BRZ cependant, c’est sa direction précise, et sa stabilité dans toutes les conditions. La petite propulsion (la seule de la famille Subaru), profite avec grâce de son centre de gravité abaissé et permet d’enfiler virage sur virage sans jamais se défiler. En fait, elle obéit au doigt et à l’oeil, sans jamais hésiter.

Concrètement, elle n’est pas sans me rappeler un petit roadster japonais d’une autre compagnie dont la grande qualité est de fournir du plaisir de conduite avant la puissance. La BRZ de Subaru est aussi dans cette zone : pas besoin de se décoiffer à toute vitesse pour ressentir toutes les sensations.

Bien équipée, stylée (notre voiture d’essai était la version Aozora à 31 395 $ qui présente notamment des jupes aérodynamiques STI et des roues de 17 pouces), légèrement retouchée, notamment au niveau de l’antenne, la BRZ a de la gueule.

Les amateurs de puissance brute se plaindront peut-être de ses 200 chevaux, mais les amateurs de conduite seront bien servis!

Fiche techniqueForces :– Conduite directe – Look agréable – Équipement abondant Faiblesses :– Couple trop bas – Sièges arrière – Similarités avec Scion Fiche technique :Moteur : H4 2,0 litres Puissance : 200 chevaux à 7000 tr-min Couple : 151 livres-pied Transmission : 6 vitesses manuelle Rouage : Propulsion Freins : disques Consommation (l/100 km) : 10,9 (ville) / 7,9 (route) Version Aozora : 31 395 $Prix : 43 075 $

image