26 mars 2015
De l’eau écolo avecle Fonds Éco IGA
Plus de 200 barils récupérateurs d’eau de pluie seront distribués dans trois IGA de Saint-Hyacinthe
Par: Le Courrier
Les Maskoutains désireux de se procurer un baril récupérateur d’eau de pluie peuvent s’inscrire dès maintenant en ligne afin de ­courir la chance de remporter un baril au coût de 30 $ (valeur de 85 $).

Les Maskoutains désireux de se procurer un baril récupérateur d’eau de pluie peuvent s’inscrire dès maintenant en ligne afin de ­courir la chance de remporter un baril au coût de 30 $ (valeur de 85 $).

Cet été, 202 supermarchés IGA à ­travers tout le Québec distribueront près de 14 000 barils récupérateurs d’eau de pluie grâce au Fonds Éco IGA.

Cette initiative ne s’essouffle pas et les barils distribués depuis 2010 permettent d’économiser l’équivalent de 62 piscines olympiques d’eau potable chaque année. Cette année encore, les citoyens peuvent s’inscrire en ligne sur iga.net/barils afin de courir la chance d’être tirés au sort et de remporter un baril au coût de 30 $ ­(valeur de 85 $).

Depuis le lundi 2 mars, les citoyens de Saint-Hyacinthe peuvent s’inscrire en fonction des supermarchés IGA ­participants les plus proches de chez eux. Voici les informations concernant les ­inscriptions et distributions à Saint-­Hyacinthe : le 8 mai, de 16 h à 19 h ­(inscription jusqu’au 24 avril), au IGA ­Jodoin situé 2260, rue Saint-Charles, au IGA extra au 3000, boul. Laframboise et au IGA Famille Jodoin au 5445, boul. ­Laurier Ouest.

Les barils récupérateurs d’eau de pluie, un outil concret pour préserver l’eau

Durant l’été, l’eau potable est une ­ressource précieuse souvent utilisée pour des usages ne nécessitant pas une eau chlorée. Les barils récupérateurs d’eau de pluie permettent d’alléger le système de traitement des eaux des municipalités en fournissant l’eau pour des usages tels que les travaux de jardinage et de nettoyage extérieur. Initialement utilisés pour la conservation des olives, ces barils d’une capacité de 200 litres chacun, trouvent une deuxième utilité et permettent en seulement un été de récupérer en moyenne 4 800 litres.

« Les records de chaleur connus l’été dernier démontrent à nouveau ­l’importance des enjeux entourant l’approvisionnement en eau », mentionne Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre Québec. « Cette grande tournée ­provinciale permet aux citoyens d’agir concrètement. Nous avons distribué près de 50 000 barils depuis cinq ans et je suis sûr que 2015 confirmera encore l’intérêt des Québécois pour cette démarche! »

image