29 août 2013
Plus d’élèves fréquentent le cégep
Par: Jennifer Blanchette

Alors que plusieurs établissements scolaires du Québec sont victimes de la baisse démographique, le Cégep de Saint-Hyacinthe continue de performer et augmente son nombre d’inscriptions.

Près de 4 500 cégépiens ont cheminé vers le bâtiment de l’avenue Boullé à Saint-Hyacinthe en cette semaine de rentrée scolaire. Cela représente environ150 élèves de plus que l’an dernier.

D’après la direction du cégep, les inscriptions ont augmenté de 65 % depuis les cinq dernières années, « ce qui fait de nous le cégep ayant la plus forte hausse au Québec », se réjouit le directeur général Roger Sylvestre. Selon lui, ce sont la diversité et la qualité des programmes qui permettent de recruter autant de nouveaux venus. En ce début d’année, quelque 2 000 élèves ont franchi les portes du cégep de Saint-Hyacinthe pour la première fois. « Tous nos programmes techniques font le plein. Juste cette année, nous avons été obligés de refuser environ 500 demandes d’admission. Par exemple, pour la technique en Santé animale, nous avons reçu 250 demandes, alors que nous ne pouvons en accepter que 80 », explique M. Sylvestre. Les forts taux d’inscription ne sont sans doute pas indifférents aux efforts déployés par la direction pour courtiser les élèves du secondaire. « Depuis les dernières années, le cégep investit beaucoup d’énergie sur le terrain. Nous sommes présents aux portes ouvertes des écoles secondaires de la région, mais aussi à celles de la commission scolaire des Patriotes. Plusieurs de nos étudiants proviennent de la Vallée du Richelieu, même si la majorité réside dans la MRC des Maskoutains », soutient le directeur général. Deux nouveaux programmes se sont ajoutés cette année, pour un total de 23 formations offertes tant au niveau technique que préuniversitaires. Il s’agit du programme préuniversitaire Arts visuels, qui a accueilli 75 étudiants et de la technique Conseil en assurances et en services financiers. Ce dernier sera toutefois disponible à l’automne 2014 seulement.

Moins d’agitation

Pour la première fois depuis un an, la rentrée scolaire s’est déroulée normalement et selon le calendrier prévu. En raison de la grève étudiante au printemps 2012, les sessions d’automne et d’hiver avaient été chamboulées pour rattraper le retard.

« C’est avec un soupir de soulagement que nous entreprenons cette année scolaire. Ça fait plaisir de retrouver un horaire normal. L’année dernière a été très exigeante pour tout le monde », se remémore Roger Sylvestre. Les étudiants de la formation continue Vatel Québec, un programme spécialisé dans le domaine de l’hôtellerie et du tourisme, ont eux aussi vécu certains réajustements en raison du déclenchement de la grève à l’Hôtel des Seigneurs. La direction de l’établissement hôtelier a suspendu, au courant de l’été, son partenariat de stage avec l’hôtel. Malgré cela, la 10 e cohorte n’a pas à s’inquiéter; des ententes ont été prises avec d’autres hôteliers à l’extérieur de la région. « Mais nous aimerions bien retrouver notre ancien partenaire », se désole M. Sylvestre, en référant à l’Hôtel des Seigneurs. Si la rentrée s’est déroulée cette semaine, les activités d’intégration ont débuté depuis presque deux semaines. Le 17 août, les élèves et leurs parents étaient conviés à une présentation sur la vie au cégep donnée par un ancien étudiant, tandis que mercredi dernier se déroulait le festival d’accueil qui propose une multitude d’activités en cette première semaine de cours.

image