9 juin 2016
Après-bals
Pour bien finir le party
Par: Rémi Léonard
Pour une neuvième année, les finissants de nos écoles secondaires pourront compter sur de bons samaritains pour les raccompagner sans danger. Photo istock ©

Pour une neuvième année, les finissants de nos écoles secondaires pourront compter sur de bons samaritains pour les raccompagner sans danger. Photo istock ©

Fidèle partenaire des célébrations d’après-bal dans la région, Yves Frenette et son service de raccompagnement s’activeront de nouveau à la prochaine fin des classes.

publicité

Le professeur de conduite et ses bénévoles offriront pour la 9e année un retour sécuritaire aux jeunes qui fêteront bientôt la fin de leur secondaire. Le service devrait même retrouver sa traditionnelle efficacité en étant présent directement sur les lieux des festivités, a indiqué Yves Frenette.

Installé à l’habitude à l’entrée du Camping St-Pie, ses plans ont été chamboulés l’an dernier puisque le site a cessé d’accueillir les après-bals. L’adoption d’un règlement municipal et l’absence d’appui des policiers auraient amené le propriétaire à prendre cette décision, évoquait-on à ce moment.

Chasser le naturel et il revient au galop

Après un éparpillement l’an dernier, les jeunes semblent maintenant avoir trouvé d’autres sites pour célébrer cette année, selon Yves Frenette, qui est bien connu dans les écoles secondaires et se tient au courant des préparatifs. Il ne cache pas que le fait de regrouper les célébrations au même endroit facilite son travail, et donc le retour à la maison de plusieurs jeunes.

Cette année, son service sera en activité trois soirs, puisqu’il s’attend à des fêtes les 22, 25 et 29 juin. « Le 25, ce sera un méga party à Saint-Hugues, au moins aussi gros que c’était à Saint-Pie », envisage-t-il. Des équipes seront donc sur place, bien visibles avec leurs dossards, afin de rappeler aux fêtards que prendre le volant en état d’ébriété ou fatigué n’est pas une option. Le 22 juin, ils seront à un autre site, toujours à Saint-Hugues, et le 29 à Saint-Louis. Au moins une équipe restera basée dans les locaux de l’organisme Satellite, sur la rue Robert à Saint-Hyacinthe, pour pouvoir se rendre sur appel à d’autres lieux de fêtes, mais seulement ces trois soirs.

Pour éviter le pire

Yves Frenette se rappelle des tristes accidents qui pouvaient survenir après les après-bals comme d’un déclencheur pour créer ce service, il y a bientôt neuf ans. « Je voyais ça arriver et je me demandais quoi faire pour que ça cesse. C’est là que j’ai eu l’idée d’aller sur place pour offrir des raccompagnements », explique le professeur de conduite.

Le service ressemble essentiellement à l’Opération Nez Rouge : l’utilisateur et son véhicule sont ramenés à la maison par une équipe de bénévoles. Il faut donc être venu à la fête en voiture pour en profiter. « Ce n’est pas un service de taxi », précise Yves Frenette, même si dans les faits, des jeunes peuvent attendre qu’une équipe parte en direction d’un endroit près de chez eux. Si la personne accompagnée est d’accord, « on peut toujours faire un petit détour », indique-t-il.

« C’est des longues nuits pour nous, c’est très épuisant, mais notre récompense c’est de savoir qu’on a peut-être évité des accidents, même si on ne le saura jamais », évoque Yves Frenette.

Règle générale, le service peut faire entre 30 et 40 raccompagnements par soir grâce à une vingtaine de bénévoles qui viennent prêter main-forte. Yves Frenette est d’ailleurs à la recherche encore cette année de personnes qui voudraient s’impliquer pour rendre le retour des jeunes sécuritaire en cette période de l’année. Ils peuvent le rejoindre au même numéro qui sera en service les soirs du 22, 25 et 29 juin : 450 223-1313.

image