13 juillet 2017
Création de la région Richelieu-Yamaska
Pour faciliter le développement de nos joueurs
Par: Maxime Prévost Durand
En formant la région Richelieu-Yamaska, le président Sylvain Laliberté espère offrir une meilleure chance à nos joueurs de se développer sur la scène provinciale.  Photo François Larivière | Le Courrier ©

En formant la région Richelieu-Yamaska, le président Sylvain Laliberté espère offrir une meilleure chance à nos joueurs de se développer sur la scène provinciale. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Depuis le début de la saison de baseball, les joueurs de Saint-Hyacinthe font partie de la nouvelle région Richelieu-Yamaska, créée l’automne dernier et regroupant neuf associations qui faisaient auparavant partie de la Rive-Sud. Est-ce que la modification a changé quelque chose pour nos jeunes athlètes? Concrètement, rien qui soit perceptible pour l’instant, mais cette nouvelle réalité devrait faciliter leur développement sur la scène provinciale, estime le président de Richelieu-Yamaska, Sylvain Laliberté.

publicité

« Jusqu’ici, les joueurs ne se rendent pas vraiment compte du changement parce qu’ils sont toujours dans la même ligue (la LBAVR) avec les mêmes règles, mais d’ici la fin de la saison, ils pourront voir davantage ce que ça peut leur apporter », soutient-il.

La principale raison derrière la création de la région Richelieu-Yamaska est d’assurer une meilleure représentativité de ces joueurs sur la scène provinciale, eux qui devaient tenter de se démarquer dans un immense bassin auparavant. Avec près de 1 500 joueurs des classes novice à midget, Richelieu-Yamaska leur donne enfin la chance d’accéder à ces niveaux que ce soit dans le cadre du Défi Triple Jeu ou des championnats provinciaux.

« Chaque deux ans quand venait le temps des Jeux du Québec, on se demandait comment former l’équipe Richelieu-Yamaska. On n’avait aucun moyen de développer nos joueurs au niveau provincial. Avec la création de la région, ils pourront représenter Richelieu-Yamaska dès l’atome A et on va pouvoir mieux les développer. Quand ils vont arriver aux Jeux du Québec, ils n’en seront pas à leur première expérience provinciale », explique M. Laliberté.

Tous gagnants

La croissance du baseball y est également pour quelque chose, alors que le nombre de joueurs au sein de la Rive-Sud commençait à être démesuré en comparaison avec d’autres régions du Québec. « Je crois que c’est une formule gagnante pour les deux régions parce qu’eux aussi pourront être mieux représentés sur la scène provinciale », poursuit le président de Richelieu-Yamaska, qui se penchait sur le projet depuis quelques années.

La nouvelle région garde d’ailleurs un lien étroit avec la Rive-Sud dans le cadre de sa première année d’existence. « Ils sont vraiment super avec nous. Ce n’est pas parce qu’on crée une nouvelle région que l’on doit tout jeter par terre. Ce qui se faisait de bien, on le garde, ce qui était moins bien on le change. »

Dès le départ, il n’était d’ailleurs pas question que les équipes de Richelieu-Yamaska quittent la LBAVR, ligue qui dessert aussi la Rive-Sud. « [Pour des questions de proximité], c’est normal que Sorel joue contre Varennes et que Farnham affronte Saint-Jean-sur-Richelieu même si l’un est dans la région Richelieu-Yamaska et l’autre avec la Rive-Sud », souligne-t-il.

Richelieu-Yamaska regroupe les associations de Saint-Hyacinthe, Granby, Mont-Saint-Hilaire / Otterburn Park, Beloeil, Acton Vale, Farnham, Saint-Alphonse-de-Granby, le Bas-Richelieu (Sorel-Tracy) et l’organisation des Guerriers Richelieu-Yamaska AA.

Clinique de baseball féminin

Afin de mousser l’intérêt auprès de sa clientèle féminine, la Fédération de baseball amateur du Québec tiendra le 16 juillet sa journée du baseball féminin dans la région Richelieu-Yamaska, au parc Saint-Sacrement à Saint-Hyacinthe.

Les activités se dérouleront tout au long de la journée. Une clinique sera tenue en matinée avec des joueuses et entraîneurs des équipes provinciales féminines, puis un programme double sera disputé en après-midi entre l’équipe féminine U16 du Québec et les Condors de Saint-Hyacinthe bantam A, lesquels se sont affrontés en finale du tournoi de Boucherville à la fin juin.

Pour participer à cette activité gratuite, les joueuses de la région peuvent s’inscrire au www.feminin.baseballquebec.com sous l’onglet Tournée provinciale.

image