31 décembre 2015
Pour tirer un trait sur l’année 2015SeptembreJuilletDécembreAoûtJuinOctobreAvrilNovembreMaiMarsFévrierJanvier
Par: Le Courrier
L’implantation des horodateurs et les modifications à la grille tarifaire des stationnements font toujours rager les commerçants du centre-ville. Grâce à la fermeture du pont Bouchard, ils viennent enfin d’obtenir des assouplissements qui ramèneront la ­gratuité le week-end et les ­jeudis et vendredis en soirée.

L’implantation des horodateurs et les modifications à la grille tarifaire des stationnements font toujours rager les commerçants du centre-ville. Grâce à la fermeture du pont Bouchard, ils viennent enfin d’obtenir des assouplissements qui ramèneront la ­gratuité le week-end et les ­jeudis et vendredis en soirée.

La construction du garage de la honte, qui enclave une propriété voisine, continue de ­diviser le conseil municipal et les gens de Sainte-Marie-­Madeleine. En fin d’année, nous révélions que ce dossier controversé connaîtrait sa conclusion devant le tribunal, où le maire Lacombre aura l’occasion de défendre les ­décisions de son administration et de donner un bon show.

La construction du garage de la honte, qui enclave une propriété voisine, continue de ­diviser le conseil municipal et les gens de Sainte-Marie-­Madeleine. En fin d’année, nous révélions que ce dossier controversé connaîtrait sa conclusion devant le tribunal, où le maire Lacombre aura l’occasion de défendre les ­décisions de son administration et de donner un bon show.

Inspiré par une enquête du Courrier, le vérificateur ­général du Québec a présenté un rapport explosif sur les CLD du Québec. Après la conclusion d’un nouveau pacte fiscal entre Québec et les municipalités, qui a mis fin à l’obligation pour les MRC de confier le ­développement local aux CLD, ce rapport aura contribué à ­signer l’arrêt de mort d’une majorité de CLD au Québec, dont le nôtre.

Inspiré par une enquête du Courrier, le vérificateur ­général du Québec a présenté un rapport explosif sur les CLD du Québec. Après la conclusion d’un nouveau pacte fiscal entre Québec et les municipalités, qui a mis fin à l’obligation pour les MRC de confier le ­développement local aux CLD, ce rapport aura contribué à ­signer l’arrêt de mort d’une majorité de CLD au Québec, dont le nôtre.

Resentant le besoin d’améliorer ses antennes dans la ­communauté, le maire Claude Corbeil a annoncé la formation de deux tables de consultation formées de gens d’affaires ­expérimentés et de la relève. Ces sages ont presque tous eu la sagesse d’appuyer le projet de centre de congrès.

Resentant le besoin d’améliorer ses antennes dans la ­communauté, le maire Claude Corbeil a annoncé la formation de deux tables de consultation formées de gens d’affaires ­expérimentés et de la relève. Ces sages ont presque tous eu la sagesse d’appuyer le projet de centre de congrès.

Les organismes communautaires ont poursuivi leur ­croisade pour forcer la Ville de Saint-Hyacinthe à abolir la taxe compensatoire imposée aux organismes qui sont ­propriétaires de leur ­immeuble. Ceux-ci ont obtenu une demi-victoire pour 2016 puisque l’ancienne taxe sera réduite de moitié. La ­baboune, ho! pardon, la bataille ­continue...

Les organismes communautaires ont poursuivi leur ­croisade pour forcer la Ville de Saint-Hyacinthe à abolir la taxe compensatoire imposée aux organismes qui sont ­propriétaires de leur ­immeuble. Ceux-ci ont obtenu une demi-victoire pour 2016 puisque l’ancienne taxe sera réduite de moitié. La ­baboune, ho! pardon, la bataille ­continue...

La démolition de la E.T. Corset n’a pas été le dossier dans lequel le maire Claude Corbeil a le mieux paru en 2015. La présence de son oncle dans le paysage, à titre de promoteur désireux de revitaliser le terrain, a soulevé des questions éthiques allant même jusqu’à indisposer des conseillers municipaux. L’immeuble patrimonial a finalement été détruit, mais on ­attend encore la suite.

La démolition de la E.T. Corset n’a pas été le dossier dans lequel le maire Claude Corbeil a le mieux paru en 2015. La présence de son oncle dans le paysage, à titre de promoteur désireux de revitaliser le terrain, a soulevé des questions éthiques allant même jusqu’à indisposer des conseillers municipaux. L’immeuble patrimonial a finalement été détruit, mais on ­attend encore la suite.

La Ville de Saint-Hyacinthe a finalement levé le ton et imposé des amendes à l’usine Véolia concernant ses problèmes d’odeurs incommodantes. Cela n’a pas eu l’air de jeter de l’huile sur le feu, au contraire.

La Ville de Saint-Hyacinthe a finalement levé le ton et imposé des amendes à l’usine Véolia concernant ses problèmes d’odeurs incommodantes. Cela n’a pas eu l’air de jeter de l’huile sur le feu, au contraire.

La fermeture surprise du pont Bouchard n’a pas fait que des malheureux, même si elle complique drôlement la circulation en ville.

La fermeture surprise du pont Bouchard n’a pas fait que des malheureux, même si elle complique drôlement la circulation en ville.

Pendant que se déroule ­l’opération charme en vue de convaincre les Maskoutains de financer la construction d’un centre de congrès ­municipal, on apprend que Saint-Hyacinthe est l’une des villes québécoises qui ­servira de terre d’accueil aux réfugiés syriens. On en attend environ 70.

Pendant que se déroule ­l’opération charme en vue de convaincre les Maskoutains de financer la construction d’un centre de congrès ­municipal, on apprend que Saint-Hyacinthe est l’une des villes québécoises qui ­servira de terre d’accueil aux réfugiés syriens. On en attend environ 70.

L’année se termine sur une note triomphale pour Marc ­Bibeau, supposé grand ­argentier du PLQ et grand ­patron des centres d’achats Beauward et des Galeries ­St-Hyacinthe. La Commission Charbonneau n’a rien retenu contre lui et la Ville de Saint-Hyacinthe va injecter 25 M$ dans un centre de congrès qui lui sera donc remis ­gratuitement dans 40 ans. Mort de rire le monsieur...

L’année se termine sur une note triomphale pour Marc ­Bibeau, supposé grand ­argentier du PLQ et grand ­patron des centres d’achats Beauward et des Galeries ­St-Hyacinthe. La Commission Charbonneau n’a rien retenu contre lui et la Ville de Saint-Hyacinthe va injecter 25 M$ dans un centre de congrès qui lui sera donc remis ­gratuitement dans 40 ans. Mort de rire le monsieur...

Fidèle à une tradition instaurée il y a de ça quelques années, Le Courrier de Saint-Hyacinthe profite de cette ­dernière édition pour vous présenter une rétrospective des moments forts de l’année qui s’achève. Ce bye bye ­présente une sélection des ­caricatures marquantes réalisées par notre illustrateur Patrick Dauphinais. La ­semaine prochaine, nous vous ­présenterons notre Top 10 de 2015, soit un classement des 10 ­nouvelles qui ont marqué l’actualité maskoutaine en 2015. En guise d’apéritif, voici les 12 ­caricatures d’une année que certains voudront peut-être oublier.

Publicité
Activer le son
image