26 janvier 2017
Pour une ville électrisante
Par: Le Courrier

Le gouvernement Couillard a adopté son projet de loi 70 sur l’aide sociale. Ainsi donc, chaque nouveau demandeur à l’aide sociale doit maintenant s’inscrire au programme Objectif Emploi sous peine de voir sa prestation ré.duite de 224 $ par mois

Publicité
Activer le son

Distingué maire, représentantes élues et citoyens-citoyennes, 

Maskoutaine partageant les valeurs de la Ville de Saint-Hyacinthe en matière d’innovation, de leadership et de concertation, je vous écris en ce début d’année 2017 afin de demander formellement à la Ville de Saint-Hyacinthe de s’imposer en tant que leader de l’électrification des transports en Montérégie en adoptant des mesures favorables aux véhicules électriques, et ce, dès cette année. 

Pour ce faire, je propose que la Ville de Saint-Hyacinthe se dote d’un plan stratégique, en concertation avec le milieu, afin de planifier l’acquisition et l’installation de bornes de recharge publique pour véhicules électriques. Le choix stratégique de sites de mise en service est essentiel tout comme les partenariats avec la communauté maskoutaine. 

Comme vous le savez déjà, le Gouvernement du Québec s’est doté du plan Propulser le Québec par l’électricité afin d’atteindre l’objectif de participer à la lutte contre les changements climatiques et réduire de 150 000 tonnes les émissions annuelles de GES produites par les transports du Québec, d’ici 2020. À la lecture de ce plan, nous sommes à même de constater que l’électrification des transports est ciblée comme étant une solution efficace, concrète, innovante et rentable à l’atteinte de ces ambitieux objectifs. 

Les municipalités sont d’ailleurs d’importants acteurs ayant une responsabilité essentielle en matière d’électrification des transports et dans l’atteinte des objectifs établis par le gouvernement. Plusieurs municipalités et villes en Montérégie telles que la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu et la Ville de Longueuil occupent déjà une position avantageuse en la matière. 

La mise en service de bornes de recharge publique pour véhicules électriques présente de nombreux avantages à courts et moyens termes. Elle pourrait permettre à la Ville de Saint-Hyacinthe d’offrir un important attrait supplémentaire en matière de tourisme; pour le tourisme événementiel, culturel, agroalimentaire et d’affaires. Cela m’apparait tout aussi intéressant pour nos entrepreneurs bien de chez nous et leurs milliers de clients fréquentant les deux grands pôles commerciaux et les nombreux parcs industriels de notre belle ville. 

Plusieurs ressources sont accessibles. Des subventions gouvernementales, allant jusqu’à 25 000 $ par année financière, peuvent être remises aux municipalités, organismes et entreprises pour le remboursement de bornes de recharge publique pour véhicules électriques; incluant la couverture d’une part intéressante des frais associés à l’achat et l’installation de celles-ci. 

En espérant vous avoir démontré la pertinence de telles acquisitions pour notre ville, voici donc quelques idées de sites stratégiques pour l’implantation de bornes de recharge publique soit : 

le futur Centre de congrès municipal; 

Les Galeries de Saint-Hyacinthe (3200, boulevard Laframboise);

le Bureau touristique de Saint-Hyacinthe (2090, rue Cherrier);

le Marché public de Saint-Hyacinthe (1555, rue des Cascades Ouest);

le Centre des arts Juliette-Lassonde (5, rue Saint-Antoine).

Dans l’attente d’une réponse favorable, veuillez agréer, Monsieur Claude Corbeil, maire de la Ville de Saint-Hyacinthe, Madame Chantal Soucy, députée provinciale de Saint-Hyacinthe, Madame Brigitte Sansoucy, députée fédérale de Saint-Hyacinthe-Bagot, mes plus sincères remerciements. Merci de poser ce geste pour le rayonnement de notre collectivité et son avenir. 

Ensemble, Maskoutaines, Maskoutains, participons au changement.

image