12 septembre 2019
Forum
Pourquoi l’attaque de la personne au lieu du sujet?
Par: Le Courrier

Lorsque je lis les propos de Simon-Pierre Savard-Tremblay, candidat du Bloc québécois dans Saint-Hyacinthe-Bagot, concernant le Sénat canadien et qu’ensuite, je lis les commentaires du sénateur Jean-Guy Dagenais, je remarque deux choses :

Publicité
Activer le son

1- Les propos de M. Savard-Tremblay sont une critique uniquement de la valeur de l’existence du Sénat canadien. Il n’y avait aucune critique de la personne de M. Dagenais.

2- Les propos de M. Dagenais portent sur une défense du système parlementaire du Sénat en regard du projet de loi C-402. Mais il s’emploie surtout à faire une critique de la personne de M. Savard-Tremblay. Il critique les députés de la Chambre des communes en affirmant que, souvent, des députés « ne pensent qu’à leur réélection » contrairement aux sénateurs qui, eux, « se penchent sérieusement sur des projets de Loi ».

Il critique encore les députés de tiers partis en les traitant de « chialeux », ce qui suppose l’inclusion du NPD, du Bloc québécois, du Parti vert et du Parti populaire du Canada. Il critique les députés du Bloc québécois concernant la possibilité d’avoir droit éventuellement à une pension. Conséquemment, il critique la procédure adoptée par le Parlement canadien.

Il critique le jugement du chef du Bloc québécois (Yves-François Blanchet) d’avoir choisi M. Savard-Tremblay comme candidat pour le Bloc québécois. Par conséquent, il critique les membres du Bloc québécois de Saint-Hyacinthe-Bagot, car ce sont eux qui ont choisi M. Savard-Tremblay comme candidat dans leur circonscription.

Conclusion : M. Dagenais ne défend pas tant le Sénat, mais il pose un geste de politique partisane dans le cadre de l’élection fédérale 2019.

N.B. Je fais remarquer à M. Dagenais que, dans ma conclusion, je n’attaque pas sa personne, mais j’attaque la démarche politique qu’il emprunte. S’il veut composer une réponse à mes observations, il lui serait prudent d’éviter de m’attaquer sur mon passé politique.

Jacques Beauséjour, député à l’Assemblée nationale (1976-1985), bénévole et membre du Parti conservateur du Canada à l’élection fédérale 2015, bénévole et membre de la CAQ à l’élection provinciale 2018, bénévole et membre du Bloc québécois pour l’élection fédérale 2019

image