16 mai 2013
La construction à Saint-Hyacinthe
Printemps actif, malgré les chiffres
Par: Le Courrier
La construction des Jardins d'Aurélie, rue Dessaulles, est certes le plus important projet de construction en cours à Saint-Hyacinthe.

La construction des Jardins d'Aurélie, rue Dessaulles, est certes le plus important projet de construction en cours à Saint-Hyacinthe.

À voir les chantiers pousser ici et là, même au centre-ville, Saint-Hyacinthe donne l’impression de bourdonner d’activité dans le bâtiment en ce printemps 2013 déjà bien entamé.

Publicité
Activer le son

Rue des Cascades, par exemple, les ouvriers de la firme Couvertures Saint-Léonard ont procédé à un ballet aérien avec leurs nacelles afin de rafraîchir le revêtement de cuivre du vieux marché public.

Le permis de construire relié à ce contrat municipal de 98 878 $ n’apparaîtra toutefois que dans les statistiques de la construction du mois d’avril, et n’a donc pas enrichi le bilan du premier trimestre 2013.C’est un peu la même chose en ce qui concerne le spectaculaire chantier de la rue Dessaulles, dominé par une grue géante qui tournoie dans le ciel depuis plusieurs semaines. La construction de la maison d’hébergement les Jardins d’Aurélie, à l’arrière du monastère des soeurs adoratrices du Précieux Sang – elles y logeront avec leurs consoeurs de la congrégation Saint-Joseph – représente un projet de plus de 18 millions $ pour lequel le permis a été émis en décembre 2012.En fait, les projets en cours sont bien plus impressionnants que le bilan des trois premiers mois de l’année dans la construction. Du côté des permis, 2013 s’est amorcée de façon plutôt modeste, et la tendance observée en janvier et février s’est poursuivie en mars. Durant cette période, la valeur des 117 permis délivrés a atteint 4,29 millions $, ce qui est exactement deux fois moins que les 8,55 millions $ du mois de mars 2012 (206 permis). Ce résultat est également inférieur à celui de mars 2011 (8 millions $ en permis) et de mars 2010 (9,47 millions $). Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis du mois de mars ne s’élève qu’à 3 millions $, ce qui est là aussi deux fois moins qu’en mars 2012 (6,2 millions $).Pour le premier trimestre 2013, la valeur des investissements annoncés se chiffre à 10,37 millions $, ce qui est beaucoup moins que durant les premiers trimestres 2012 (23,13 millions $), 2011 (15,7 millions $) et 2010 (16,29 millions $). Dans le secteur résidentiel, les permis du premier trimestre 2013 ne comportent que 40 nouveaux logements, comparativement à 104 durant la même période en 2012, qui fut une excellente année à tous les chapitres.En 2013, le meilleur est sans doute à venir dans le bâtiment à Saint-Hyacinthe. On n’a qu’à penser aux importants investissements que la Ville réalisera bientôt dans le projet de biométhanisation et qui généreront autant de permis de construction dans le secteur institutionnel.

image