9 janvier 2014
Quand les grands chantent Brel
Par: Le Courrier
Le succès rencontré à la suite de leur participation à <em>Montréal en lumière</em> l’an dernier a mené les plus grands artistes d’ici dont Isabelle Boulay (photo) à entamer, dès janvier, une tournée hommage à Jacques Brel.

Le succès rencontré à la suite de leur participation à Montréal en lumière l’an dernier a mené les plus grands artistes d’ici dont Isabelle Boulay (photo) à entamer, dès janvier, une tournée hommage à Jacques Brel.

Un piano et dix voix se succèderont sur les planches de la scène Desjardins du Centre des arts Juliette-Lassonde les 18 et 19 janvier alors que la tournée Ne me quitte pas : hommage à Jacques Brel fera escale en ville. Même 35 ans après son décès, les artistes d’ici se réunissent pour honorer ce grand chanteur et poète.

Publicité
Activer le son

La mise en scène signée Luc De Larochellière, aussi interprète, laisse toute la place à la mélodie et aux textes de Brel avec sobriété et respect. Les décors, quant à eux, sont simplement composés de projections sur grands écrans d’extraits vidéos et d’images de Jacques Brel qui donne la chance à la palette d’artistes d’exprimer, par leur voix, leur reconnaissance et admiration.

Après avoir fait salle comble à Montréal en lumière en 2012 et participé aux Francofolies cette année, Marc Hervieux, Isabelle Boulay, Bruno Pelletier, Marie-Hélène Thibert, Paul Piché, Diane Tell, Pierre Flynn, Bïa et Danielle Oddera, tous accompagnés par Benoit Sarrasin au piano, sont impatients d’entamer la tournée à compter du 15 janvier. « Je suis ravie d’être avec cette belle équipe qui chante Brel avec beaucoup d’émotion, de respect… en un mot, de talent », s’est livrée Danielle Oddera, pour qui l’oeuvre de Brel représente beaucoup. « On ne peut ignorer Jacques Brel. Bien sûr, il y a Brassens, Gainsbourg, Vigneault, Ferland, mais si on pense à l’Europe, on ne peut passer à côté de Brel. La preuve est que 35 ans après son départ, non seulement on se souvient de lui, mais ses chansons sont plus vivantes que jamais et d’une actualité criante. »

Nostalgie

Chaque interprète livrera deux chansons, tour à tour, et seulement Danielle Oddera pourra intervenir pour livrer un témoignage compte tenu qu’elle est la seule à avoir connu l’artiste.

« J’ai eu le privilège, au début de ma carrière, d’être choisie par Brel pour ouvrir son spectacle en 1965, à la comédie canadienne, qui est aujourd’hui devenu le Théâtre du Nouveau Monde. Ça a été une école merveilleuse que de travailler avec lui. C’était, pour moi, d’une grande importance de lui rendre hommage pendant ma carrière, puisqu’il m’a ouvert des portes », raconte la chanteuse. Son témoignage portera sur une correspondance entre Clairette Oddera, la soeur de Danielle, et Jacques Brel, deux grands amis qui se sont échangés des nouvelles jusqu’au départ du chanteur en 1978. « Il faut venir les entendre, insiste Danielle Oddera. Il faut entendre Luc chanter Mathilde, Marie-Hélène Thibert chanter Madame, Marc Hervieux avec La Quête, pour ne nommer que ceux-là, c’est magnifique! » Les billets pour le spectacle Ne me quitte pas : un hommage à Jacques Brel sont disponibles à la billetterie du Centre des arts Juliette-Lassonde au 450 773-3388 ou encore sur Internet au www.centredesarts.ca .

image