15 juillet 2021
Boxe
Raphaël Courchesne en quête de rédemption
Par: Maxime Prévost Durand

Défait à sa dernière sortie, en novembre, Raphaël Courchesne tentera de renouer avec la victoire vendredi soir à Shawinigan. Photo Vincent Éthier - EOTTM

Près de huit mois après avoir subi une première défaite en carrière, le boxeur Raphaël Courchesne voudra montrer que ce n’était qu’une erreur de parcours en remontant sur le ring vendredi soir, à Shawinigan, dans le cadre d’un gala du promoteur Eye of the Tiger.
Publicité
Activer le son

Le Maskoutain de 22 ans, qui présente une fiche de huit victoires en neuf sorties, tentera de rebondir en étant opposé à l’Ontarien Larone Whyte, un pugiliste qui a six victoires à son dossier, dont cinq par K.-O., en dix confrontations. Le combat est prévu pour une limite de huit rounds, une première dans le cas de Courchesne qui n’avait disputé que des duels de quatre ou six rounds jusqu’ici.

« J’ai hâte. Je suis prêt [pour ce combat]. Ça fait trois mois que je m’entraîne pour ça. J’ai eu un bon camp d’entraînement et je suis vraiment en forme », a affirmé le protégé du Club de boxe de Saint-Hyacinthe en entrevue téléphonique avec LE COURRIER, quelques jours avant son duel.

Malgré son jeune âge, Courchesne en sera déjà à un 10e combat chez les professionnels. Porté par de grandes aspirations, il voit ce prochain défi comme une étape de plus dans son parcours.

« Je le vois comme un combat d’expérience. Ce sera mon premier huit rounds, je reviens d’une défaite et le gars que j’affronte est un tough. C’est sûr que je projette toujours de remporter une ceinture un jour, mais j’y vais une étape à la fois. »

Sa défaite contre Josh Wagner, en novembre, lui a permis de tirer plusieurs leçons qui l’ont amené à progresser en tant qu’athlète.

« Je me mettais trop de pression de bien performer. Je voulais tellement bien faire que je faisais mal. Je lançais plein de coups pour viser le K.-O. rapidement. Il faut juste que je prenne le combat round par round et que je laisse aller mes mains », a-t-il analysé.

« C’était juste un pas en arrière, a pour sa part soutenu son entraîneur, Marc Seyer. C’est à Raph de remettre les pendules à l’heure. […] Je ne pense pas que ça se rendra à huit rounds. »

La dernière fois que Raphaël Courchesne a passé le K.-O. à son adversaire, c’était en mai 2019 face à l’Uruguayen Nestor Faccio. Ses trois combats suivants se sont rendus jusqu’à la limite prévue.

image