9 juillet 2015
Saint-Damase
Rejet de boues d’Exceldor dans la rivière Yamaska
Par: Jennifer Blanchette | Initiative de journalisme local | Le Courrier
Des boues orangées ont été déversées dans la rivière Yamaska par l’usine Exceldor à la hauteur de Saint-Damase. Photo tirée de Facebook

Des boues orangées ont été déversées dans la rivière Yamaska par l’usine Exceldor à la hauteur de Saint-Damase. Photo tirée de Facebook

Des boues provenant de l’usine de transformation de volailles Exceldor, à Saint-Damase, ont été déversées dans la rivière Yamaska la semaine dernière lors d’une opération de nettoyage des réservoirs des eaux usées. L’incident a été rapporté au ministère de l’Environnement et selon l’entreprise, c’était la première fois que cette situation se produisait.

Publicité
Activer le son

Le déversement orangé a été capté par une résidente de la région et mis en ligne le 4 juillet sur le réseau social Facebook. La vidéo est rapidement devenue virale et a été consultée à près de 50 000 reprises.

C’est d’ailleurs de cette façon que la municipalité de Saint-Damase a été mise au fait de la situation, lundi soir.

« Nous savions que ça provenait de chez Exceldor et nous avons contacté le ministère de l’Environnement. Tout est maintenant sous contrôle », a indiqué Sylvie Fréchette, directrice générale de la municipalité.

Débris

Des débris lancés dans l’un des bassins d’eaux usées de l’usine Exceldor ont obstrué la pompe de retour des boues, forçant l’entreprise à transvider son contenu dans un autre réservoir pour le nettoyer.

D’après la porte-parole d’Exceldor, les boues qui se sont écoulées dans la rivière sont en fait un liquide composé de bactéries vivantes utilisées pour nettoyer les eaux grises produites par l’usine de transformation de volailles.

Les boues ont emprunté le tuyau servant à retourner l’eau propre à la rivière Yamaska puisqu’Exceldor posséde un système de traitement privé des eaux usées comme les municipalités.

« Lors de la manoeuvre, il y a eu un léger emportement de l’agent actif [boue] et dès que l’opérateur a constaté la situation, l’opération a été arrêtée. L’écoulement n’a duré que trois ou quatre minutes », a expliqué Élodie Fournier.

Elle indique que le débordement a pu survenir en raison d’un remplissage à surcapacité du réservoir toujours en fonction.

« Exceldor prend cet incident au sérieux et a déjà entamé un projet d’installation de filet sur les réservoirs pour éviter que des débris bloquent à nouveau la pompe. L’entreprise prévoit revoir la procédure de vidange pour éviter qu’un autre emportement se produise », a complété Mme Fournier.

Au ministère de l’Environnement, on confirme avoir été informé de la situation, mais qu’aucun inspecteur n’avait encore été dépêché sur les lieux.

image