29 décembre 2016
Réveillons! au Zaricot : la tradition se poursuit
Par: Olivier Dénommée
Réveillons! au Zaricot : la tradition se poursuit

Réveillons! au Zaricot : la tradition se poursuit

Jean-François Berthiaume pense que Réveillons! pourrait lancer un nouvel album en 2017, possiblement au début de l’automne. Le dernier, À la chasse pour chasser, remonte à 2013. Photo courtoisie

Jean-François Berthiaume pense que Réveillons! pourrait lancer un nouvel album en 2017, possiblement au début de l’automne. Le dernier, À la chasse pour chasser, remonte à 2013. Photo courtoisie

Pour une sixième année consécutive, le quatuor traditionnel Réveillons! est invité par Le Zaricot pour finir l’année en beauté avec un spectacle trad chargé d’une énergie brute. Le musicien Jean-François Berthiaume vit d’ailleurs une belle histoire d’amour avec le public maskoutain.

« On reçoit des demandes d’un peu partout chaque année, mais tant que Le Zaricot va nous inviter, on veut passer le Nouvel An chez vous! », confirme Jean-François Berthiaume. C’est, selon lui, seulement à Saint-Hyacinthe qu’on peut assister à du body surfing pendant un reel. « Les gens comprennent notre énergie et s’en foutent du genre qu’on joue. Ils apprécient juste notre musique et c’est exactement ce qu’on veut : qu’on ne nous fasse pas sentir comme si on était dans un musée. » Le musicien, aussi membre de Galant tu perds ton temps et des Frères Berthiaume, n’a que de bons mots pour la ville, lui qui en a vu beaucoup en 20 ans de carrière.

Oublier 2016

Dans son ton de voix, on pouvait entendre son amertume face à 2016, une année particulièrement déprimante pour beaucoup de monde. « Cette soirée est l’occasion parfaite pour évacuer les frustrations de l’année, commente le gigueux. On joue un trad très pur, mais avec une énergie brute qui nous a valu le titre du « plus rock’n roll des groupes traditionnels ». » La musique de Réveillons! demeure pourtant complètement acoustique, comparée à celle des Frères Berthiaume qui assume une direction trad électrique.

« Il y a un beau respect dans nos spectacles », remarque le musicien, spécifiant que les jeunes et les moins jeunes se rencontrent chaque année et que cela ressemble à « une grande famille qui se réunit ». Son souhait pour le réveillon? « Avoir le même public que depuis cinq ans. »

Selon le site du Zaricot, l’événement est prévu dès 21 h le 31 décembre, mais Jean-François Berthiaume pense que le spectacle commencera un peu plus tard. « Chaque année, on joue une chanson pour le décompte et on continue un peu après minuit. On devrait vous jouer environ 1 h 30 ou 1 h 45 de matériel », estime-t-il, se rappelant que la première année, Réveillons! s’était emporté et avait joué pendant plus de trois heures.

« La musique traditionnelle, c’est la musique du peuple. C’est intéressant d’en écouter un peu dans le temps des Fêtes et c’est surtout une bonne façon de tirer un trait sur l’année », conclut le sympathique barbu. L’entrée au Zaricot est gratuite pour l’occasion. 

image