21 novembre 2013
Audi A3 cabriolet 2015
Royale petite voiture
Par: Marc Bouchard

(Monaco) – Les cheveux au vent, après tout notre voiture d’essai est une Audi A3 cabriolet 2015, la voiture enfile les virages sinueux et les étroites chaussées de la Grande Corniche monégasque avec une aisance remarquable. Le soleil radieux éblouit à chaque virage, mais la voiture réagit à chacun de nos ordres, ralentissant avec grâce et accélération sans jamais s’essouffler.

Publicité
Activer le son

L’expérience est unique, le paysage à couper le souffle… et mon passager un peu vert, souffrant du mal des transports. Car il faut bien l’avouer, la Audi A3 cabriolet incite à un certain dynamisme de conduite.

Un nouveau style

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la Audi A3 de nouvelle génération n’est plus ce qu’elle était. Celle que l’on connaissait ici pour sa version à hayon change totalement de personnalité. Plus large, plus longue, elle ne sera désormais disponible au Canada qu’en version berline et cabriolet.

Fini l’espace de chargement arrière et le look de petite familiale compacte, la A3 se plonge directement dans le coeur de la personnalité de Audi, reprenant les phares caractéristiques de la marque et la calandre imposante, mais abandonnant du même souffle la cinquième portière. Et bien sûr, la suite logique était la présentation d’une version plus sportive, la S3, et d’un luxueux cabriolet, la A3 cabrio. Dans ce dernier cas, il faudra quand même attendre quelques mois avant de la voir sur les routes canadiennes. Et sur les routes canadiennes, on devra aussi vivre avec le moteur 2,0 litres turbo de 220 chevaux jumelé à une boîte automatique 6 vitesses, une combinaison qui n’était pas encore disponible pour notre essai.

Rigide tout ce qu’il faut

Voiture de tourisme plus que sportive, la Audi A3 cabrio peut compter sur une structure allégée pour soutenir son confort. Il faut aussi avouer que Audi a bien réussi l’opération car même sans le toit, la structure est assez solide pour éliminer toute sensation de vibration, même sur les routes plus cahoteuses reliant entre elles les Corniches de la Côte d’Azur.

Bémol important cependant car bien que l’ensemble soit léger, la conduite n’est pas aussi précise qu’on pourrait le souhaiter, gracieuseté d’un empattement allongé et de suspensions définitivement plus tournées vers le confort. Un bon mot aussi pour le toit de toile offrant une insonorisation spectaculaire une fois relevé, mais qui s’enlève en 18 secondes à peine, même avec une voiture en mouvement jusqu’à 50 kilomètres à l’heure. Et une très bonne note pour l’espace de chargement de 320 litres au maximum, mais tout de même de 275 litres avec le toit abaissé. Tout le reste est très Audi. La finition est sans reproche, les accessoires nombreux et le système multimédia MMI est toujours de rigueur avec sa grosse molette centrale. Le système de navigation par satellite utilise agréablement les images de Google Map lorsque relié à votre téléphone, mais répond parfois avec lenteur, ce qui m’a amené à quelques détours impromptus dans la Principauté. Amusante, agréable et totalement efficace, la Audi A3 n’a pas la sportivité de ses soeurs berlines. Mais ce n’est pas pour ça qu’on l’aime. Imaginez-vous, circulant devant le Casino de Monaco, regardant le soleil se couchant sur la Méditerranée. Malgré sa petite taille et son coût abordable (dont l’échelle exacte reste à déterminer), c’est un peu cette sensation royale que vous permet la Audi A3. Bien que les Ferrari et autres Bentley qui y sont stationnées risquent de vous voler la vedette! Mais on peut bien rêver…

Forces :

– Design agréable – Toit bien pensé – Rigidité remarquable

Faiblesses :

– Direction un peu lourde – Navigation par satellite déficiente – Manque de sportivité

Fiche technique :

Moteur : L4 2.0 L Turbo Puissance : 220 ch Couple : 258 lb-ft. Transmission : Automatique à 6 rapports Rouage : Intégral Consommation : N/D Prix : à déterminer

image