25 mars 2021
Rumeurs & indiscrétions
Par: Le Courrier

Publicité
Activer le son

Il n’y a pas que le beau temps qui revient progressivement à Saint-Hyacinthe. On peut en dire autant de la confiance des restaurateurs. Situé dans la cour des Galeries St-Hyacinthe, le restaurant La Belle et la Bœuf a annoncé ces derniers jours son ouverture officielle en mai. On a aussi dévoilé l’identité de l’un des copropriétaires de l’établissement, le médaillé olympique et planchiste spécialiste de slopestyle et de big air Max Parrot.

Avis aux intéressés et aux nostalgiques, l’enseigne emblématique du restaurant Ti-Père du boulevard Laframboise est à vendre. Le gros coq jaune lumineux a fait son apparition sur le site de petites annonces Marketplace.

Le départ surprise de la directrice des Services juridiques et greffière de la Ville de Saint-Hyacinthe, Geneviève Lauzière, après seulement quelques semaines à ce poste, l’empêchera de suivre d’intéressantes formations de l’Union des municipalités du Québec. En avril, elle devait apprendre à gérer les employés avec succès, avant d’enchaîner avec une formation sur le courage managérial. Elle a plutôt eu le courage de prendre ses jambes à son cou et de retourner chez son ancien employeur, à la Commission municipale du Québec.

En avril, c’est la directrice générale adjointe de la Ville, Chantal Frigon, qui pourra parfaire ses connaissances sur la gestion de crise et réseaux sociaux : comprendre les nouvelles réalités médiatiques. Un apprentissage de deux heures donné par Sylvain Lafrance, ancien journaliste et cadre de Radio-Canada.

image