29 mars 2012
Sacré-Coeur, vraiment?
Par: Le Courrier

M. Martin Bourassa, rédacteur en chef

publicité

M. Martin Bourassa, rédacteur en chef

À la suite de votre article paru dans Le Courrier de Saint-Hyacinthe du 22 mars, je me permets de vous écrire au nom de plusieurs personnes.L’église Sacré-Coeur a été construite sur les cendres de ces 41 enfants et de ces cinq religieux qui ont péri lors du terrible incendie du Collège Sacré-Coeur de Saint-Hyacinthe en janvier 1938. On a placé l’église sous le vocable du Sacré-Coeur en mémoire de ce triste événement.Les Frères du Sacré-Coeur n’auraient-ils pas un mot à dire dans cette transaction, eux qui ont cédé le terrain, eux les donateurs du carillon importé d’Orléans en France. Eux qui oeuvrent encore dans le diocèse, verraient-ils d’un bon oeil le changement radical de vocation de ce monument historique faisant partie de notre patrimoine maskoutain.L’église et le presbytère de Sacré-Coeur ont été construits selon les plans et devis de l’architecte René Richer. L’orgue Casavant et l’acoustique sont de qualité supérieure à plusieurs autres églises environnantes. Ils incitent au recueillement, à la dévotion, à la prière.Les gens de Sacré-Coeur ont toujours été généreux et fiers de leur église consacrée en 1996. Une levée de fonds permettrait de réparer le parvis et d’ajouter une rampe d’accès. Nous avons une bonne équipe de bénévoles.Je vous en prie, ne touchez pas à notre église.

Louisette Lassonde Letarte-30-

image