26 novembre 2015
Nouvelle certification
Saint-Hyacinthe « amie des aînés »
Par: Benoit Lapierre
Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, la conseillère Johanne Delage et Michel Rouleau, agent de développement à la vie communautaire, posent fièrement avec le certificat de reconnaissance « Municipalité amie des aînés » que le ministère de la Famille vient de décerner à la Ville de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

Le maire de Saint-Hyacinthe, Claude Corbeil, la conseillère Johanne Delage et Michel Rouleau, agent de développement à la vie communautaire, posent fièrement avec le certificat de reconnaissance « Municipalité amie des aînés » que le ministère de la Famille vient de décerner à la Ville de Saint-Hyacinthe. Photo François Larivière | Le Courrier ©

La Ville de Saint-Hyacinthe vient de faire son entrée officielle dans le groupe des « municipalités amies des aînés » (MADA). Cette certification lui est ­décernée par le ministère de la Famille afin que soient soulignés ses efforts pour faire de son territoire un milieu… où il fait bon vieillir.

Publicité
Activer le son

« Cette reconnaissance vise à souligner la qualité de la démarche entreprise par la Ville afin de permettre aux personnes aînées de bien vieillir en restant actives dans leur communauté », a déclaré le maire de Saint-Hyacinthe, Claude ­Corbeil, en dévoilant le nouveau titre ­attribué à sa ville.

Le maire Corbeil a fait son annonce au nouveau Centre culturel Humania ­Assurance, dont l’architecture marie le présent au passé et qui a été conçu pour convenir aux visiteurs et utilisateurs de tout âge. Les mesures visant à rendre les lieux publics confortables et accessibles à tous, suivant le principe de l’accessibilité universelle, font partie des objectifs que la Ville s’est donnés à travers la ­Politique citoyenne adoptée le 30 ­septembre 2013 et du plan d’intervention 2014-2017 qui en découle.

« Tout ce qui concerne la famille, des enfants aux aînés, a été intégré à la ­Politique citoyenne et aux 133 actions du plan d’intervention. Tout est en place ­depuis 2014, on est déjà dans la mise en oeuvre. D’ici la fin de l’année, la moitié du plan 2014-2017 sera complété. Tous ces éléments mis ensemble, c’est ce qui fait la différence pour la qualité de vie de nos aînés », a indiqué Michel Rouleau, agent de développement à la vie communautaire au Service des Loisirs de Saint-Hyacinthe.

M. Rouleau a souligné que le nouveau Centre communautaire du district Saint-Joseph, qui sera inauguré le 18 novembre, est un autre bel exemple d’édifices municipaux physiquement adaptés aux ­besoins des aînés et auquel ils auront ­accès le jour, ce qui n’était pas le cas lorsque le centre fonctionnait dans les locaux de l’école ­Roméo-Forbes. Ce ­projet constituait l’élément central d’une « actualisation des centres communautaires », un objectif du plan d’intervention.

La création d’un centre d’activités dédié aux personnes de 50 ans et plus représente un autre gros morceau de ce plan, a mentionné M. Rouleau. « Il nous reste à déterminer l’endroit où il se trouvera. »

image