12 décembre 2013
Saint-Hyacinthe honore ses bénévoles, organismes et projets locaux
Par: Le Courrier
Les neuf candidats et récipiendaires aux prix Dollard-Morin, Prix d’Excellence du Réseau québécois Villes et Villages en Santé et au prix Claude Marchesseault ont été reçus pour une réception civique le 9 décembre à la Salle des Arts de l’Hôtel de Ville.

Les neuf candidats et récipiendaires aux prix Dollard-Morin, Prix d’Excellence du Réseau québécois Villes et Villages en Santé et au prix Claude Marchesseault ont été reçus pour une réception civique le 9 décembre à la Salle des Arts de l’Hôtel de Ville.

L’automne 2013 aura été fructueux pour les candidats que la Ville de Saint-Hyacinthe a soumis aux prix Dollard-Morin, Prix d’Excellence du Réseau québécois Villes et Villages en Santé et au prix Claude Marchesseault.

publicité

Les neuf candidats et récipiendaires de ces reconnaissances étaient invités par le maire Claude Corbeil à assister à une réception civique qui s’est déroulée le 9 décembre à la Salle des Arts de l’Hôtel de Ville.

Plusieurs personnalités du monde politique et du loisir étaient aussi sur place.

Prix du bénévolat en loisir Dollard-Morin

Dans le cadre de ce prix, deux des trois candidatures maskoutaines ont été proclamées grandes lauréates, soient Johanne Delage, bénévole dans le milieu sportif, au Volet régional ainsi que La Médiathèque maskoutaine, catégorie organisme, au Volet soutien au bénévolat.

Les deux lauréats provinciaux ont été honorés à l’Assemblée nationale le 25 octobre par Marie Malavoy, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Outre ces deux nominations, la Ville présentait la candidature de Julien Pinsonneault, à titre de « Jeune bénévole de la relève ». Le prix Dollard-Morin met en valeur des bénévoles « pour leur engagement exemplaire dans les domaines du loisir et du sport », en plus d’honorer des organismes et des entreprises qui soutiennent le bénévolat. Mis sur pied en 1992, le prix Dollard-Morin célèbre cette année 21 ans d’existence. Ainsi, le maire Claude Corbeil mentionne avec fierté que la Ville de Saint-Hyacinthe est l’unique municipalité au Québec ayant participé à chacune des éditions de ce concours. Au fil des ans, ce sont 21 lauréats qui ont été reconnus à l’Assemblée nationale.

Prix du Réseau québécois de Villes et Villages en Santé

Dans le cadre de cette cérémonie de reconnaissance, les autorités municipales ont tenu à honorer également les quatre candidatures déposées dans le cadre des Prix d’Excellence du Réseau québécois de Villes et Villages en Santé. Ces prix visent à braquer les projecteurs sur des expériences locales exemplaires et sur des citoyens engagés dans leur milieu. Les candidatures figurant au tableau d’honneur 2013 sont : – Prix de l’intelligence collective – L’organisme « Jeunes en santé » – Prix communauté conviviale et solidaire – Le projet « Jour de la terre 2013 à Saint-Hyacinthe » – Prix Leader engagé – Jacques Tétreault, président du Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain – Prix Villes et Villages en santé – La Ville de Saint-Hyacinthe

Prix Claude Marchesseault

Ce prix vise à mettre en lumière un bénévole de longue date répondant principalement à trois critères : la polyvalence, la passion et la persévérance.

Les grands honneurs de ce prix montérégien ont été attribués à Normand Ménard, un bénévole du milieu du sport, proclamé lauréat par Loisir et Sport Montérégie, promoteur de cette reconnaissance. À ce prix régional, la Ville soumettait la candidature de Gilles St-Amand, membre de la Société philharmonique depuis plus de 65 ans et lauréat provincial du Prix Hommage-Bénévolat Québec 2013, catégorie « Prix distinctif en culture ». C’est avec fierté et admiration que la Ville soulignait l’apport remarquable de ces citoyens, citoyennes et organismes en présence de la télévision locale et de quelque 70 invités proches des candidats honorés.

image