24 novembre 2011
Matières résiduelles
Sainte-Marie-Madeleine adhère à la Régie
Par: Le Courrier

La Paroisse de Sainte-Marie-Madeleine ne fera plus bande à part dans le dossier des matières résiduelles. Elle a finalement décidé de confier la gestion des rebuts de son secteur résidentiel à la Régie intermunicipale d’Acton et des Maskoutains (RIAM), créée il y a 20 ans.

Sainte-Marie-Madeleine fera son entrée à la RIAM aux mêmes conditions que les 22 autres municipalités membres. Au cours de l’été, elle avait tenté d’obtenir une adhésion à la Régie pour la moitié du prix coûtant, mais sa requête avait été rejetée. Malgré tout, le maire de Sainte-Marie-Madeleine, Simon Lacombe, considère que les citoyens obtiendront un meilleur service à moindre coût. « Ce sera environ 40 $ moins cher qu’actuellement pour ceux qui n’auront pas de fosse septique à faire vidanger aux deux ans », calcule-t-il.Les pressions populaires ont joué semble-t-il dans la décision du conseil de confier le dossier des déchets à la RIAM. « On recevait de plus en plus de demandes de citoyens qui veulent avoir accès aux écocentres », a révélé le maire Lacombe. La municipalité se retrouvait aussi dans la possibilité de faire un choix en 2011 puisque les deux contrats de trois ans qui la liaient à la firme Camille Fontaine & Fils, l’éboueur actuel, viendront à échéance le 31 décembre. Ces contrats s’élevaient au total à 643 162 $ au moment de leur octroi, fin 2008.Outre l’accès aux écocentres de Saint-Hyacinthe et d’Acton Vale, les résidents de Sainte-Marie-Madeleine auront droit dorénavant à la collecte à trois voies. En plus des bacs réservés aux matières recyclables et aux résidus domestiques qu’ils utilisent déjà, un bac brun de 240 litres destiné aux résidus organiques leur sera livré au début d’avril 2012. Ils pourront en outre profiter des quatre collectes annuelles de résidus domestiques dangereux et de trois collectes des gros rebuts au lieu de deux. Par ailleurs, la municipalité sera dorénavant assujettie au Programme régional de vidange des installations septiques. Dans les secteurs qui ne sont pas desservis par le réseau d’égout sanitaire, les fosses septiques seront automatiquement vidangées aux deux ans par la Régie (coût : 200 $ par vidange).Pour entrer à la RIAM, Sainte-Marie-Madeleine devra verser une quote-part d’adhésion de 26 827 $ payable en cinq ans; cet investissement la rendra propriétaire d’une fraction des actifs de la Régie. À cette somme s’ajouteront le coût des services de base pour les 1 103 unités d’occupation recensées dans la municipalité (156 109 $) de même que le prix d’achat des bacs bruns. Le coût total par logement devrait se situer quelque part entre 150 $ et 160 $.À la Régie, on se félicite bien sûr de l’arrivée de Sainte-Marie-Madeleine comme cliente. « Il faut que les gens soient rendus à cette étape-là. Maintenant, ils le sont et c’est correct », a commenté le directeur général de la RIAM, Réjean Pion.

image